Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Portrait > Le 400e, c'était... > La ville, plus belle que jamais > Baie de Beauport

Baie de Beauport

À l’origine, les battures de Beauport sont un milieu naturel fréquenté par les oiseaux, mais peu par l’homme. Au début des années 1960, le Port de Québec construit cette péninsule de plus de 100 hectares dans le but d’étendre ses activités. Dans les années 1970 et 1980, le secteur sert principalement au transbordement de produits pétroliers, de minerai et de concentrés. Bref, il s’agit d’un site façonné par l’homme à des fins industrielles.

La venue des Grands Voiliers à Québec en 1984 est synonyme de retour au fleuve. Elle marque l’augmentation croissante des adeptes de la navigation de plaisance et l’ouverture du site de la baie de Beauport.

Les nouvelles installations de la baie de Beauport ont pour objectif d’en faire un endroit animé à l’année, et elles ont assurément de quoi réjouir tous les amateurs de plein air.

Du sable, de l’eau, du vent et beaucoup de plaisir

La baie de Beauport se dote en outre de nouvelles zones d’activités permettant notamment la pratique du volley-ball de plage et d’activités nautiques. Des jeux d’eau géants, des modules de jeu dernier cri et une plage dont la superficie est doublée se rattachent à l’ensemble.

Avec sa façade toute vitrée et sa terrasse en hauteur, le bâtiment principal est accessible 12 mois par année et offre un panorama à couper le souffle. Un pavillon est disponible pour les véliplanchistes, un autre pour l’école de voile sert aussi d’entrepôt. Un troisième est destiné à la vigie, aux premiers soins et aux activités hivernales. À ces installations s’ajoutent une piste cyclable qui longe la rive, de nombreux sentiers pédestres et des espaces de stationnement paysagés.

Propice à la pratique de l’ornithologie, la baie de Beauport est également munie d’aires de protection et de conservation des oiseaux.

Sauvegarde des milieux naturels

Le réaménagement prend en compte la préservation de la végétation et des habitats fauniques et aquatiques, de même que l’expansion éventuelle des installations portuaires. La cohabitation harmonieuse des vocations maritime et récréative du site, présentes et futures, est l’une des bases sur lesquelles repose le projet.

On a érigé à cette fin un talus végétal de hauteur variable entre les zones d’activités portuaires et récréatives, tout en mettant en valeur la vue panoramique unique sur le fleuve Saint-Laurent, l’île d’Orléans, Lévis, la Côte-de-Beaupré et le Château Frontenac.

Renseignements supplémentaires

418 266-0722 ou baiedebeauport.com

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.