Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Espace presse > Communiqués > Communiqué

Communiqué

Investissement pour la recherche et l’innovation en sciences de la vie : la région de Québec se dote d’un laboratoire de confinement de haut niveau

Québec, le 15 décembre 2015 – La Ville de Québec et le gouvernement du Québec, dans le cadre de la Stratégie de développement économique, annoncent un appui financier de 500 000 $ au projet d’un laboratoire de confinement respiratoire de niveau 3 (NC3) qui sera situé au Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval. Ce laboratoire permettra l’étude de virus émergents et le développement de vaccins et appuiera les entreprises de la région en sciences de la vie qui demandaient ce type d’équipement. Le projet reçoit également une contribution équivalente de l’entreprise Medicago Les retombées économiques attendues sont de l'ordre de 5 M$ sur cinq ans pour la région.

« La recherche et l’innovation en sciences de la vie sont des éléments importants de notre dynamisme économique depuis plusieurs années. En témoigne la présence de centres de recherche réputés et d’entreprises qui innovent, particulièrement dans le créneau des vaccins, tels GSK, Medicago et Folia Biotech, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Avec ce laboratoire de confinement respiratoire de haut niveau, les entreprises et les chercheurs d’ici n’auront plus besoin d’aller à Montréal, Winnipeg ou même aux États-Unis pour tester et faire avancer leur recherche. »

« Bénéfique pour l’ensemble de la population, ce nouvel espace à la fine pointe de la technologie permettra autant aux chercheurs de l’Université Laval qu’aux entreprises innovantes d’ici de réaffirmer leur expertise et leur leadership en matière de recherche et de soins de santé », a ajouté le député de Jean-Talon, M. Sébastien Proulx.

« Nous sommes très heureux de supporter ce projet local qui aura une portée qui va au-delà de la ville de Québec, a déclaré le président et chef de la direction de Medicago, M. Andy Sheldon. Il contribuera au développement d’un pôle d’excellence à haute valeur ajoutée en bioproduction reconnu mondialement. »

« Cette infrastructure viendra consolider la R-D qui se fait dans l’industrie biopharmaceutique à Québec et, par conséquent, elle contribuera à la compétitivité de nos PME et des multinationales présentes sur notre territoire ainsi qu’à l’attractivité de l’un de nos principaux pôles de croissance économique » a ajouté le président-directeur général de Québec International, monsieur Carl Viel.

Un laboratoire de confinement de niveau 3 offre un niveau de sécurité très élevé pour traiter les pathogènes de cette classification. Ces pathogènes sont des agents indigènes ou exotiques dont la contagion peut se faire par l'air et qui peuvent avoir des conséquences sérieuses, voire mortelles (exemples d'agents de niveau 3 : anthrax, ESB, virus du Nil occidental, SRAS, tuberculose, typhus, fièvre jaune). En plus de l’impact positif pour la recherche et l’innovation à Québec, ce laboratoire pourra attirer des contrats de recherche, de diagnostic et de test de centres et d'entreprises de l’extérieur.

À propos de la Stratégie de développement économique
Intitulée Entreprendre, Innover et se démarquer, la Stratégie de développement économique de la Ville de Québec, financée par le Gouvernement du Québec, a été lancée en décembre 2011. La Stratégie favorise le démarrage d’entreprises et réunit les conditions gagnantes pour les faire croître. Le Secrétariat à la Capitale-Nationale, le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations et Québec International agissent à titre de partenaires de premier plan dans le déploiement de la Stratégie.



Com-15-616

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.