|
Imprimer
|
Modifier la taille du texte Modifier la taille du texte

Hospitalières

rue des

vers 1946

Sillery

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Le nom de cette rue rappelle le souvenir des Hospitalières de Québec, fondatrices du premier hôpital de Nouvelle-France. En août 1639, trois jeunes hospitalières de l'ordre de Saint-Augustin, originaires de Dieppe, en France, arrivent à Québec. L'année suivante, elles prennent possession d'un bâtiment de pierre de deux étages édifié au pied de la côte à Gignac, à Sillery, sur une concession accordée à la duchesse d'Aiguillon, leur bienfaitrice. L'établissement est situé un peu à l'ouest de la mission Saint-Joseph des Jésuites, dans l'anse dite « du Couvent ». Selon le vœu de madame d'Aiguillon, les Hospitalières se consacrent aux soins des autochtones, pour lesquels on construit aussi quelques habitations à proximité de l'hôpital. Mais les religieuses ne demeureront que quatre ans à cet endroit. En effet, les incursions répétées des Iroquois les obligent à abandonner l'Hôtel-Dieu, déjà déserté par les patients apeurés. Elles trouvent refuge à Québec et, en 1649, vendent leur propriété à Anne Gasnier, veuve de Jean Clément de Vaux, seigneur de Monceaux.

Les religieuses sont de retour à Sillery trois siècles plus tard, en 1946. Elles acquièrent cette année-là la propriété voisine de celle de Beauvoir ainsi que le domaine de Clermont. C'est également vers 1946 qu'une rue de Sillery est dénommée en l'honneur des Hospitalières, tout comme le sera son prolongement dans Sainte-Foy, vers 1956. Les Augustines, nom par lequel ces religieuses sont maintenant désignées, emménagent en 1962 dans le nouvel édifice abritant leur fédération et, en 1985, vendent le domaine de Clermont.

Sources

Dussault, Clément-T. Guide toponymique de Sillery, Archives de la ville de Sillery, 1985; Ville de Sainte-Foy. Normalisation des odonymes. Annexe B - Historique de chacun des noms de rues de la Ville de Sainte-Foy, 1993; Côté, Alain, Société d'histoire de Sainte-Foy. Odonymes de la ville de Sainte-Foy et date d'apparition, 1991; Bernier, André. Le vieux-Sillery, Québec : Ministère des affaires culturelles, Direction générale du patrimoine, Cahiers du patrimoine; 7, 1977, p. 33-34; Dion-McKinnon, Danielle. Sillery : au carrefour de l'histoire, Montréal : Boréal, 1987, p. 174; Ville de Sillery. Sillery 1637-2001 (carte); Ville de Québec. Rôle d'évaluation, 2004.