Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Hommage festif à la Superfrancofête au parc de la Francophonie

Québec, le 8 décembre 2017 – La Ville de Québec, le gouvernement du Québec et la Commission de la capitale nationale du Québec ont inauguré aujourd’hui l’œuvre d’art public commémorant la Superfrancofête. Se souvenir de 1974, une création de l’artiste Guillaume Tardif, est installée au parc de la Francophonie.

« La Superfrancofête a été une vitrine importante pour le Québec et nos artistes de renom dans la communauté francophone internationale. La rencontre des cultures a fait de cette fête un événement inoubliable pour la population de la Capitale-Nationale. Je me réjouis donc de la création de l’œuvre Se souvenir de 1974 qui devient le repère tangible d’un grand événement de notre histoire », a déclaré Mme Marie Montpetit, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la promotion de la Langue française.

« Ce concours s’adressait aux artistes de la relève accompagnés d’un mentor, a mentionné Mme Alicia Despins, membre du comité exécutif de la Ville de Québec responsable de la culture et de la technoculture. Guillaume Tardif a été guidé par Jacques Samson, un sculpteur habitué de l’art public. Je trouve très pertinent d’allier la jeunesse à l’expérience, surtout dans le cadre d’un projet commémoratif. Je crois que de jumeler des idées nouvelles et des technologies au savoir-faire et au vécu, ça ne peut être que bénéfique. » 

« L’aménagement de cette œuvre commémorative au parc de la Francophonie s’inscrit en droite ligne dans notre mission de mise en valeur de l’histoire de la capitale, a souligné Mme Marie Claire Ouellet, présidente et directrice générale de la Commission de la capitale nationale du Québec. Premier grand événement international accueilli à Québec, la Superfrancofête a pavé la voie à la tenue de nombreuses manifestations culturelles qui, aujourd’hui, font de la capitale le haut lieu de rassemblement pour l’ensemble de la population québécoise. »

Une incursion dans les années 70
L’œuvre souligne le caractère festif, historique et rassembleur de la Superfrancofête. Elle est à l’image de la fête : ses volumes géométriques entrecroisés rappellent l’explosion des cultures, des talents et des idées. Ses couleurs vives et festives font voyager dans le temps.

La création met en lumière des archives de l’événement : écrits, photos et vidéos. Pour les voir apparaître, le spectateur peut télécharger l’application mobile Québec 1974, disponible gratuitement dans l’App Store et Google Play. En pointant son appareil intelligent sur les surfaces de la sculpture, il pourra retrouver l’atmosphère complice de la Superfrancofête.

Le budget de réalisation de 43 488 $ provient de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le gouvernement du Québec. L’aménagement a été réalisé par la Commission de la capitale nationale du Québec, propriétaire du parc de la Francophonie.

À propos de la Superfrancofête
En 1974, Québec accueillait son premier grand événement international. Artistes et athlètes provenant de quatre continents s’étaient donné rendez-vous à Québec pour participer à ce rassemblement sportif et culturel, attirant plus d’un million de festivaliers. L’événement a fait rayonner la ville, mais également la langue française qui venait tout juste d’être déclarée langue officielle du Québec.



Com-17-498

Partagez cette page :