Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Espace d’innovation Chauveau : lancement de la phase 1

Québec, le 1er mars 2018 – La Ville de Québec annonce que la phase 1 de l’Espace d’innovation Chauveau est officiellement lancée. Deux projets de règlements seront adoptés au conseil municipal du 5 mars prochain permettant d’entamer la première phase du projet de parc industriel de haute technologie, qui se situera sur les terrains vacants à l’est de l’autoroute Henri-IV et au nord de l’avenue Chauveau, dans l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles.

« L’Espace d’innovation Chauveau, comme son nom le dit, sera un secteur où se côtoient les hautes technologies, la recherche et l’innovation, mentionne Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et du patrimoine. Nous souhaitons créer un espace industriel exemplaire et réaliser ce projet de concert avec la population du secteur, qui a été consultée à plusieurs reprises et qui continuera de l’être tout au long de sa réalisation ».

Le premier règlement (R.V.Q 2637) vise une modification au Plan directeur d’aménagement et de développement (PDAD) afin de donner une vocation industrielle aux terrains de la phase 1. Le deuxième règlement (R.V.Q 2628) permettra la construction d’un centre de distribution automatisé sur le terrain vendu par la Ville récemment à l’entreprise La Maison Simons.

Pour les autres terrains situés dans la phase 1, la réglementation d'urbanisme (zonage) devra être adoptée par l’arrondissement et précisera les normes applicables quant aux usages autorisés, aux constructions et à leur implantation, ainsi qu'à l'aménagement des terrains. Dans l’intervalle, aucune construction n’est possible.

Plusieurs étapes de consultation
Depuis l’annonce de cet important développement, la Ville a consulté les citoyens à plusieurs reprises. Tout d’abord, une première séance d’information s’est déroulée le 31 mai 2017, au tout début du projet. Puis, le 25 janvier dernier, les citoyens ont été invités à prendre part à un atelier participatif visant à recueillir leurs suggestions concernant les activités de l’espace d’innovation, le cadre bâti et son intégration, les milieux naturels, les espaces verts et espaces publics ainsi que les déplacements et la mobilité. Ce sont plus de 120 personnes qui ont participé à cet atelier.

Une prochaine consultation portant sur les deux projets de règlements se déroulera le 26 mars 2018 dès 19 h, au Centre communautaire Michel-Labadie (3705, avenue Chauveau).

Des recommandations intégrées à la réglementation
Lors de l’atelier participatif tenu en janvier dernier, les citoyens ont fait plusieurs suggestions qui ont été intégrées à la réglementation. Soulignons celles-ci :

  • conservation d’espaces boisés et protection d’une bande boisée d’une profondeur minimale de 30 mètres aux abords de l’autoroute Henri-IV;
  • mise en valeur et protection de milieux naturels (cours d’eau, milieux humides, espaces verts) et préservation d’un milieu humide de grande valeur;
  • privilégier les industries technologiques et générant peu de nuisances (bruit, odeur, lumière);
  • localiser les bâtiments en hauteur du côté de l’autoroute (maximum 21 mètres), contribuant ainsi à atténuer le bruit autoroutier;
  • des espaces verts devront être aménagés sur les terrains (minimum 20 % du terrain).

Par ailleurs, le règlement permettant la réalisation du centre de distribution de La Maison Simons (R.V.Q 2628) prévoit l’approbation d’un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), qui a pour effet d’imposer le respect de nombreux critères assurant la qualité architecturale, la présence de mesures de développement durable et l’intégration avec les quartiers voisins. Les critères sont notamment relatifs à l’efficacité énergétique des bâtiments (énergie solaire, toits verts, matériaux de construction de qualité), à l’aménagement paysager de qualité (aires d’agrément sur les terrains, plantation d’arbres), à minimiser les îlots de chaleur et éviter la pollution lumineuse.

Finalement, des commentaires à l’effet qu’il était nécessaire d’éviter le camionnage et la circulation de transit dans les quartiers résidentiels, d’intégrer des mesures pour favoriser le transport en commun et les transports actifs, d’aménager une zone tampon boisée entre l’Espace d’innovation et le quartier résidentiel et de créer un réseau d’espaces verts ont également été formulés par les citoyens. Ceux-ci seront abordés dans la planification d’ensemble et non dans les présents règlements.

Pour en savoir plus
Toute la documentation en lien avec le projet d’Espace d’innovation Chauveau est disponible en ligne au ville.quebec.qc.ca/amenagement section Grands projets urbains/Espace d’innovation Chauveau. On y retrouve notamment le compte-rendu de l’atelier participatif tenu avec les citoyens le 25 janvier dernier.



Com-18-079