Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

La Ville de Québec demande aux partis politiques fédéraux d’agir pour favoriser l’ajout de logements sociaux

Québec, le 3 octobre 2019 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui un deuxième enjeu prioritaire, en lien avec le logement social, dans le cadre de la campagne électorale fédérale actuelle.

« Les besoins en logements sociaux sont criants, particulièrement en Basse-Ville. Les logements sociaux et les coopératives sont des solutions concrètes offrant des milieux de vie de qualité aux citoyens, a déclaré le maire de Québec,
M. Régis Labeaume. Depuis 2008, plus de 3 500 nouvelles unités ont été livrées grâce à l’appui du gouvernement provincial et 1 000 logements supplémentaires pourraient l’être, si ce n’était du manque de terrain et du coût élevé de ceux-ci. Nous croyons que le gouvernement fédéral peut contribuer afin de nous permettre d’ajouter ces logements. »

« La Ville est à planifier le déploiement du Réseau structurant de transport en commun. Il s'agit d'une occasion exceptionnelle d’agir en amont en matière d’habitation pour les clientèles vulnérables, a souligné Mme Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du logement social. Et nous avons besoin de l'appui du gouvernement fédéral pour saisir cette occasion et ainsi assurer un logement décent à un maximum de citoyens. »

Actions à prioriser
La Ville formule quatre demandes aux partis politiques qui aspirent à former le prochain gouvernement fédéral et souhaite des engagements clairs de leur part.

  1. Que le gouvernement fédéral crée un fonds dédié à l’achat de terrains. Ce fonds serait réservé à la construction d’habitations abordables, à la réalisation de logements sociaux de type AccèsLogis, donc intégrés à des projets favorisant la mixité et le vivre-ensemble, ainsi qu’à des projets d’accès à la propriété;
  2. Que les terrains ou les bâtiments excédentaires appartenant au gouvernement fédéral sur son territoire puissent être offerts à la Ville de manière prioritaire, dans un processus rapide et efficace, afin qu’ils soient destinés à du logement abordable;
  3. Que le gouvernement fédéral respecte les engagements et l’échéancier de la phase 2 de l’Initiative fédérale de logement communautaire qui entrera en vigueur au 1er avril 2020, en plus d’être un partenaire de premier ordre dans la rénovation des logements abordables qui relèvent de sa juridiction;
  4. Que les règles du programme fédéral d'incitatif à l'achat d'une première maison soient assouplies de façon à rendre admissible la mise de fonds offerte dans le cadre du programme Accès Famille de la Ville de Québec. Ces deux programmes deviendraient donc complémentaires, permettant ainsi à plus de familles d’en bénéficier. 

 Rappelons que selon le Portrait de l'habitation 2018, la ville comptait plus de 17 000 logements sociaux et communautaires, que près du tiers des ménages de Québec consacraient 30 % ou plus de leur revenu au logement et que 1 751 ménages attendaient un logement à loyer modique, les logements subventionnés pour les personnes seules et les familles nombreuses étant les plus recherchés.

Annexe : Fiche technique : Logements sociaux



Com-19-415