Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Un projet immobilier novateur qui fera une différence dans le parcours de vie des jeunes

Québec, le 18 novembre 2019 – La Ville de Québec, en collaboration avec le CIUSSS de la Capitale-Nationale, annonce qu’un projet immobilier comprenant des services intégrés pour les jeunes à risque de désaffiliation de 16 à 25 ans prendra place dans le quartier Saint-Roch au cours des prochaines années. Le projet donnera la possibilité à plusieurs jeunes, notamment ceux en transition vers la vie adulte et qui quittent les services de la protection de la jeunesse, de développer leur autonomie résidentielle et d’intégrer le marché du travail tout en bénéficiant de services adaptés à leurs besoins.

« Je l’ai dit souvent au cours des derniers mois, la ville de Québec se porte bien, que ce soit économiquement ou socialement, a affirmé le maire, M. Régis Labeaume. Nous sommes toutefois conscients que plusieurs citoyens demeurent dans des situations précaires et il est de notre devoir de les aider. Le projet que nous présentons aujourd’hui me tient à cœur, car il est audacieux et innovant. Certains jeunes ont des départs difficiles dans la vie. Nous devons les soutenir pour qu’ils deviennent des adultes épanouis qui prennent part positivement à notre société. »

« Le projet annoncé est d’autant plus inspirant, car il répond concrètement à un besoin exprimé par les divers intervenants du milieu communautaire, a ajouté Mme Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et de l’habitation. En plus d’offrir un milieu de vie attrayant pour les jeunes, il met à leur disposition des services adaptés qui vont leur permettre de poursuivre leur cheminement et d’intégrer le marché du travail. »

« Le CIUSSS de la Capitale-Nationale salue cette initiative de la Ville de Québec, qui se donne les moyens d’influencer positivement le parcours de ces jeunes et de faire une réelle différence dans leur trajectoire de vie. Ce projet s’inscrit d’ailleurs parfaitement dans l’engagement du CIUSSS de la Capitale-Nationale à poser des gestes concrets afin d’amener les services vers les personnes en situation de besoin. Le projet représente une occasion de collaboration unique entre la Ville de Québec et le CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui fera également appel aux organismes du milieu pour mener à bien ce projet. » a affirmé M. Michel Delamarre, président-directeur général du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Projet novateur sur une nouvelle acquisition
Le projet prévoit la construction d’un ou de plusieurs bâtiments sur un terrain nouvellement acquis par la Ville de Québec, soit l’ancien poste d’Hydro-Québec situé entre les rues du Prince-Édouard et de la Reine, dans le quartier Saint-Roch. Le bâtiment pourrait être construit au-dessus du stationnement prévu initialement lors de l’acquisition. L’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ) agira à titre de chargé de projet.

La première phase du projet vise à répondre aux besoins de jeunes identifiés par le CIUSSS de la Capitale-Nationale. Il permettra d’offrir un appartement ou un studio à des jeunes dans le besoin, notamment à ceux en transition vers la vie adulte et qui quittent les services de la protection de la jeunesse, ou qui sont à la recherche d’un soutien vers une intégration socioprofessionnelle et une autonomie résidentielle. Les phases subséquentes du projet pourraient permettre la construction de logements sociaux pour des familles à revenu modeste.

Le début de la construction est prévu en 2021.

Les services et l’accompagnement
Le CIUSSS de la Capitale-Nationale, en collaboration avec les partenaires du milieu, sera responsable d’identifier les besoins et les modalités d’encadrement offert aux résidents. Les services offerts seront pilotés par le CIUSSS et viseront principalement l’animation du milieu de vie, le soutien psychologique et la formation. En plus de favoriser l’intégration à une mixité sociale, le milieu de vie devrait notamment permettre aux jeunes de développer leur autonomie, que ce soit, par exemple, par des ateliers de cuisine ou par l’élaboration d’un budget. La formation devrait également permettre aux jeunes d’accéder rapidement au marché du travail dans des secteurs qui sont en forte demande dans la région, comme la restauration, la manutention et le travail communautaire.

Nouvelles approches d’intervention et de soutien
Ce projet assurera un leadership en matière de développement de pratiques de pointe tout en étant un lieu de formation, de recherche scientifique et de développement de connaissances. Ainsi, les centres de recherche du CIUSSS de la Capitale-Nationale collaboreront ensemble pour soutenir et évaluer l’implantation du projet et obtenir la participation et les avis des participants.

Portrait de la clientèle
Au Québec, chaque année, les services en protection de la jeunesse prennent fin pour plus de 5 000 jeunes qui atteignent l’âge de la majorité, soit près de 200 jeunes dans la Capitale-Nationale.

Leurs parcours de vie sont souvent marqués par la maltraitance, les abus et la négligence. Ils sont également plus à risque de développer des troubles de l’attachement, des problèmes de santé mentale, de la dépendance, de l’itinérance et d’être victimes d’exploitation sexuelle.

Par ailleurs, selon l’étude longitudinale en cours sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France (CREVAJ), ces jeunes ont jusqu’à deux fois moins de chance d’être en voie d’obtenir un diplôme d’études secondaire ou l’équivalent avant leur majorité et deux fois plus de probabilité de n’être ni aux études ni en emploi que ceux ayant connu un parcours plus stable.

Cette réalité est particulièrement marquée chez les jeunes en centre de réadaptation, comparativement aux jeunes placés en famille d’accueil, qui ont de meilleurs résultats scolaires.

- 30 -



Com-19-499