Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

COVID-19 : mise à jour de la situation financière de la Ville

Québec, le 31 août 2020 – La Ville de Québec annonce une mise à jour de sa situation financière et précise que les répercussions budgétaires de la crise sanitaire sur ses finances et celles du RTC sont, en date d’aujourd’hui, moindres de 72 M$ à ce qui était estimé en mai dernier. Ainsi, le déficit anticipé se situe dorénavant à 51 M$ pour 2020 et 92 M$ pour 2021, totalisant 143 M$ sur deux ans, au lieu d’approximativement 215 M$ annoncé précédemment.

Plus précisément, en tenant compte du rétablissement progressif de l’activité économique et du contrôle des dépenses, la Ville appréhende dorénavant un manque à gagner de 24 M$ en 2020 et de 66 M$ en 2021 pour l’administration municipale et de 27 M$ en 2020 et de 26 M$ en 2021 pour le Réseau de transport de la Capitale (RTC). Le cumul des deux années, en incluant le RTC, pourrait donc atteindre 143 M$ qui devra être résorbé d’ici le dépôt du budget 2021 en décembre prochain.

« Les citoyens de Québec, qui ont traversé la première grande vague de cette pandémie avec force, peuvent être rassurés sur l’état des finances de leur ville. Malgré la baisse importante de revenus et les dépenses supplémentaires occasionnées, il faudra retrouver graduellement la croissance économique et se rétablir tout en maintenant une gestion budgétaire responsable, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Nous travaillons avec détermination à gérer les risques financiers et à contrôler les dépenses de la Ville afin de limiter les écarts budgétaires, tout en maintenant nos engagements, incluant le gel de taxes annoncé pour 2021. D’autre part, Québec joint sa voix aux autres municipalités et nous interpellons le gouvernement afin qu’il se positionne rapidement sur les modifications aux règles concernant les déficits, et qu’il soutienne financièrement les villes et rembourse les dépenses liées à la crise. Tant que nous n’aurons pas un signal clair du gouvernement, notre planification budgétaire demeure hypothétique, mais nous travaillons à des solutions. »

Différentes actions visant à combler le manque à gagner sont prévues et permettent déjà la diminution de l’écart négatif anticipé, dont un contrôle serré du budget de fonctionnement des unités administratives et de l’effectif, par exemple, en ne remplaçant pas temporairement les postes vacants et les départs à la retraite.

À Québec, comme ailleurs, une incertitude persiste quant à la vigueur de la croissance économique des prochains mois et des effets de la pandémie. Cependant, la Ville dispose d’un cadre financier solide et prudent qui a permis de réduire la dette ces dernières années. Cela donne une marge de manœuvre afin de faire face et d’atténuer les impacts de la pandémie.

Impact et dépenses directement liées à la COVID-19
Les impacts budgétaires directs et liés à la pandémie, estimés à 61 M$ en 2020, sont principalement des pertes de revenus de 45 M$ qui proviennent surtout de la réduction des ajouts au rôle, des droits sur mutations immobilières et des revenus de stationnement et de location. Concernant les dépenses supplémentaires, elles représentent des coûts de l’ordre de 16 M$, incluant différentes mesures, engagées à la suite de la crise (programme vacances-été, support aux organismes, équipements, technologies de l’information, rémunération, etc.).

Situation budgétaire de la Ville de Québec au 31 août 2020

Activités de fonctionnement
(en M$)

2020

Résultat

projeté

2021

Budget

projeté

Déficit potentiel

2020 et 2021

Prévisions budgétaires en date du 31 août 2020

 

 

 

Revenus

1 506

1 533

 

Dépenses

1 530

1 599

 

Excédent (déficit) de la Ville

(24)

(66)

(90)

Excédent (déficit) du RTC

(27)

(26)

(53)

Excédent (déficit) combiné Ville et RTC

(51)

(92)

(143)

 

 



Com-2020-300