Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Chantiers de la nouvelle centrale de police et de l’édifice F.-X.-Drolet : mise à jour de l’échéancier et des coûts

Québec, le 19 mai 2022 La Ville de Québec a présenté aujourd’hui une mise à jour budgétaire et de l’avancement des travaux lors d’une visite des chantiers des édifices F.-X.-Drolet et de la nouvelle centrale de police. Ces deux projets majeurs dans le cadre de la réorganisation du Service de police subissent les effets de la pandémie et de ses répercussions sur le marché de la construction.

Pour la nouvelle centrale de police, le budget total prévu de 98,5 M$ pourrait atteindre un maximum de 114,3 M$, incluant une contingence pour les imprévus en cours de chantier. Son échéancier demeure toutefois inchangé avec une livraison du bâtiment prévue en novembre 2023.

L’investissement requis pour la rénovation de l’édifice F.-X.-Drolet passe de 25,4 M$ à 29 M$ et son ouverture aura lieu lors de l’automne 2023 au lieu du printemps 2023. Les interventions plus importantes qu’anticipées sur le bâtiment patrimonial et la gestion additionnelle des sols contaminés expliquent les écarts.

« Je suis heureux de ces visites qui ont lieu aujourd’hui pour montrer aux citoyens l’avancement des travaux de ces deux infrastructures, a déclaré M. Steeve Verret, membre du comité exécutif responsable de la gestion des immeubles. Le contexte d’approvisionnement et le contexte économique actuels ne rendent pas la tâche facile aux équipes qui poursuivent leur travail jour après jour pour livrer dans le meilleur délai possible. Les employés des services de la Gestion des immeubles et des Approvisionnements travaillent avec rigueur pour assurer la réussite du projet. Ces mêmes équipes ont l’expérience de grands projets livrés avec succès comme le Centre Vidéotron ou le Centre de glaces Intact Assurance. Ces deux chantiers importants pour nos services municipaux vont bon train et les nouveaux bâtiments seront accessibles aux équipes au cours de l’année 2023. »

Un contexte économique particulier
La Ville effectue une gestion serrée des enveloppes budgétaires allouées et tient à jour son plan de gestion des risques. Elle demeure également à l’affût de la variation des coûts sur le marché afin de payer le juste de prix aux entrepreneurs.

Malgré cela, plusieurs facteurs inflationnistes ont fait en sorte que les prévisions initiales ont dû être ajustées, notamment :

  • Les coûts des matériaux ont considérablement augmenté, surtout en ce qui concerne les portes, les cadres, la quincaillerie et le système de l’enveloppe du bâtiment;
  • Les coûts et les délais dans les chaînes d’approvisionnement ont eu un impact sur l’organisation des travaux.

Pour une utilisation plus efficiente des ressources
Sur le plan opérationnel et de la qualité de service rendu aux citoyens, ces réaménagements représentent plusieurs avantages pour l’utilisation plus efficiente des ressources humaines et financières du Service de police, notamment :

  • Une présence active sur le terrain;
  • Une réponse aux appels plus rapide et mieux adaptée;
  • Une dynamique de travail efficace entre les équipes.

Les travaux consistent essentiellement, pour la centrale de police, en la construction d’un bâtiment de protection civile de 5 étages et d’un stationnement souterrain tempéré des véhicules de patrouille.

L’édifice F.-X.-Drolet accueillera les activités de la cour municipale. On y trouvera aussi un poste de police de quartier et l’aménagement d’une détention temporaire.

À propos de l’édifice F.-X.-Drolet
Construit en 1908-1909, l’édifice F.-X.-Drolet est représentatif du patrimoine industriel du quartier de Saint-Roch. Il reste peu d’exemples aussi éloquents de l’architecture industrielle du début du 20e siècle à Québec. Il abritait à l’époque une usine mécanique, des ateliers de forge et une fonderie pour la compagnie du même nom fondée en 1875 par le mécanicien François-Xavier Drolet.

Les larges fenêtres qui ajourent les parois de l'immeuble sont novatrices et distinctives, elles annoncent la tendance architecturale qui va graduellement éliminer la lourde maçonnerie de briques en faveur de façades plus aérées. 

En 1993, la Ville restaure l’usine F.-X.-Drolet, pour y transférer une partie de ses services. L’édifice désaffecté est à l’image de tout le quartier Saint-Roch qui, à cette époque, a grand besoin de revitalisation. Cette conjoncture va favoriser la sauvegarde de ce précieux élément du patrimoine industriel de Québec. 

Pour en savoir plus, les citoyens sont invités à consulter le ville.quebec.qc.ca/citoyens/police/apropos/reorganisation/index.aspx.

Une mise au point sur les autres projets en juin
Un comité plénier aura lieu avant la fin du mois de juin pour faire le point sur d’autres grands projets. Dans l’ensemble, pour 2022, ceux-ci évoluent comme prévu.



Com-2022-280