Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Planification et orientations > Aménagement urbain > Schéma d'aménagement et de développement de l'agglomération de Québec > Fiches thématiques > Densification

Densification

28 200 nouveaux ménages d’ici 2036 : être prêt à les accueillir !

La révision du Schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Québec (SAD) doit considérer que 28 200 nouveaux ménages s’installeront sur le territoire d’ici 2036. L’espace disponible sur le territoire de l’agglomération de Québec est de plus en plus restreint. Les terrains vacants disponibles pour construire de nouvelles habitations se font rares.

La solution envisagée par le SAD consiste à densifier davantage. Dans cette perspective, la densification devient un levier pour soutenir la vitalité et la croissance souhaitées tout en respectant les principes de développement durable.

Mais en quoi consiste la densification?

La densification est souvent associée à la présence de bâtiments en hauteur et s’oppose pour plusieurs à la qualité de vie recherchée par les familles. Cette association oublie de prendre en compte ses nombreux avantages. En regroupant les habitations dans un même secteur, le long de corridor structurant, la densification permet de requalifier des secteurs négligés dans la ville. En encourageant la mixité d’usages, elle favorise l’économie des ressources, limite la congestion routière et permet l’installation de commerces de proximité. Par le fait même, elle incite à se déplacer à pied pour le travail et les courses ce qui correspond aux objectifs de développement durable.

Le SAD prévoit une densification moyenne de 32 logements à l’hectare. Pour comparer, voici la densité moyenne des secteurs très prisés et souvent cités en exemple pour leur qualité de vie et la richesse de leur vie de quartier :

    • Duberger-Les Saules : 28,8 logements/hectare
    • Saint-Louis : 31,3 logements/hectare
    • Du Plateau : 39 logements/hectare
    • Pointe-Sainte-Foy : 50,3 logements/hectare
    • Cité universitaire : 57,1 logements/hectare
    • Saint-Sacrement : 88 logements/hectare

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.