Accueil / À propos de la ville / Planification et orientations / Transport / Réseau structurant de transport en commun / Avancement du projet

Réseau structurant de transport en commun

Avancement du projet

Rapport de consultation publique : plus de 10 000 citoyens mobilisés pour l'avenir de la mobilité à Québec!

Séance d'information et de consultation
Séance d'information et de consultation

La Ville de Québec a déposé le 4 juillet 2018 le rapport de consultation publique portant sur le projet de réseau structurant de transport en commun. Au total, c'est plus de 5 000 personnes qui ont assisté, sur place ou par webdiffusion, aux cinq séances d'information et de consultation qui se sont tenues les 4, 5, 7 et 11 avril 2018, pendant lesquelles 200 personnes majoritairement favorables au projet ont exprimé des commentaires ou posé des questions. De plus, 5 209 citoyens ont répondu au questionnaire en ligne au cours du mois d'avril.

Principaux thèmes abordés lors des séances d'information et de consultation

  • Desserte de la couronne nord de la ville et de l'arrondissement de Beauport;
  • Importance de l'accessibilité universelle des infrastructures et du matériel roulant;
  • Impacts sur l'aménagement du territoire et sur les résidences riveraines des tracés du tramway et du trambus;
  • Fiabilité et rapidité des temps de parcours à la suite de la mise en service du réseau structurant;
  • Partage sécuritaire de la chaussée entre tous les usagers de la route (piétons, cyclistes et automobilistes) et le tramway;
  • Effort de communication et d'information de la Ville à maintenir.

Quelques faits saillants sur le questionnaire en ligne1

  • 57 % des répondants sont totalement ou plutôt satisfaits du projet dans son ensemble;
  • 57 % des répondants estiment que le projet répond aux besoins des citoyens;
  • Plus de la moitié des répondants sont satisfaits pour les tracés proposés du tramway (56 %) et du trambus (55 %);
  • Plus de répondants projettent d'utiliser le transport en commun pour se rendre au travail (de 32 % en 2018 à 40 % en 2026), pour des déplacements de loisirs (de 44 % en 2018 à 52 % en 2026) ou pour le magasinage (de 19 % en 2018 à 30 % en 2026)2;
  • 70 % des répondants sont satisfaits de l'amplitude de l'horaire (5 h à 1 h) offerte par le réseau structurant;
  • 65 % des répondants croient que les temps de déplacement seront fiables et 53 % croient qu'ils seront plus courts.

1. Ces données correspondent aux répondants résidant dans l'agglomération de Québec. Il ne s'agit pas d'un sondage représentatif de la population.

2. Pour tous les répondants au questionnaire.

Date de publication : 4 juillet 2018.


Avenue Roland-Beaudin : la Ville protège l'emprise nécessaire à l'implantation du réseau structurant

Portion du tracé protégée par le RCI
Portion du tracé protégée par le RCI

La Ville de Québec a entamé les démarches nécessaires à la protection de son emprise en vue de l'implantation du réseau structurant de transport en commun. La première intervention vise l'avenue Roland-Beaudin et son éventuel prolongement. La géométrie routière élaborée par la Ville tient compte des besoins associés au tracé du tramway, dont l'aménagement d'une station, et a permis de déterminer la largeur de l'emprise à protéger (voir carte en annexe). L'objectif est de s'assurer que les projets immobiliers limitrophes soient implantés de manière cohérente avec le prolongement de l'avenue Roland-Beaudin.

Dans les faits, un règlement de contrôle intérimaire (RCI) est en vigueur depuis 2016 et protège des parties de l'emprise qui étaient requises pour le déploiement du Service rapide par bus (SRB). Comme le projet de réseau structurant propose de nombreuses bonifications, dont l'implantation d'une ligne de tramway en Haute-Ville, il est nécessaire de poursuivre les démarches de protection de l'emprise.

Qu'est-ce qu'une mesure de contrôle intérimaire?

Selon le Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT), « une mesure de contrôle intérimaire permet à une MRC, une communauté métropolitaine ou une municipalité, selon le cas, de restreindre ou de régir la réalisation de nouveaux projets de lotissement, de construction ou de nouvelles utilisations du sol lors de l'élaboration, de la modification ou de la révision des outils de planification, c'est-à-dire le schéma d'aménagement et de développement ou le plan d'urbanisme. »*

L'application de cette mesure exceptionnelle permettra à la Ville de Québec d'avoir toute la latitude requise pour revoir la géométrie des rues en fonction des besoins du projet.

* Source : Site Internet du Ministère des affaires municipales et de l'occupation du territoire

Date de publication : 31 mai 2018.


Collecte de données

Depuis le 15 mai 2018, la Ville de Québec procéde à la collecte de données complémentaires et préliminaires nécessaires à l'avancement du projet de réseau structurant de transport en commun (relevés d'arpentage, sondages des sols et localisation des utilités publiques). Par conséquent, des employés de la Ville ou de ses fournisseurs, sont visibles sur le terrain, particulièrement dans les secteurs où le réseau structurant se déploiera.

Voici, en détail, en quoi consiste chacune des interventions :

  • Relevés d'arpentage
    Relevés des données du relief et de certains équipements (poteaux, regards, bordures, fossés, etc.)
  • Sondages des sols
    Études préliminaires visant à déterminer la nature des sols et à vérifier la présence de contamination
  • Localisation des utilités publiques
    Préciser la localisation des services (Bell, Hydro-Québec, etc.) pour préparer la conception à venir des tracés

Bilan des séances de consultation/information

La Ville de Québec analyse actuellement toutes les données recueillies lors des séances de consultation/information et par l'entremise du sondage en ligne. L'ensemble des résultats sera rendu public d'ici les prochains mois.

Date de publication : 17 mai 2018.