Accueil / À propos de la ville / Planification et orientations / Transport / Réseau structurant de transport en commun / Modes et infrastructures / Infrastructures

Réseau structurant de transport en commun

Infrastructures

Carte des pôles.
Carte des infrastructures
Carte en version PDF

Pôles d’échanges

Un pôle d’échanges est un espace public où le réseau de transport en commun régulier se connecte au réseau structurant (tramway, trambus, infrastructures dédiées et Métrobus). La diversité des fonctions dans un pôle d’échanges offre la liberté aux usagers de combiner une autre activité (lecture, travail, café, toilettes, restauration, services publics, garderie, etc.) à leurs déplacements.

Les pôles d’échanges seront les infrastructures de transport en commun les plus achalandées du réseau. On y trouvera de 10 000 à 20 000 clients quotidiens pour chaque pôle.

Avec l’implantation du réseau structurant, quatre pôles d’échanges (D’Estimauville, Saint-Roch, Université Laval et Laurier) seront construits.

Stations

Une station comprend généralement un quai par direction, de part et d’autre de la plateforme du réseau structurant. Les stations seront conçues de façon à limiter les coûts de construction et d’entretien. Elles seront conviviales, efficaces et pourront résister aux rigueurs du climat ainsi qu’à une fréquentation quotidienne élevée.

Les stations offriront un réseau Wi-Fi, un système de vidéosurveillance, un système de billettique (distribution et validation de titres), un système d’information aux voyageurs en temps réel, des écrans à affichage dynamique, etc. Au total, 66 stations sont prévues: 39 seront aménagées le long du tracé du tramway et 27 sur les tracés du trambus.

Parc-O-Bus

Les Parc-O-Bus régionaux ont pour fonction de favoriser les déplacements intermodaux combinant l’automobile ou le vélo à l'autobus. Localisés en amont de la congestion, ils visent à diminuer celle-ci dans les principaux axes de déplacement entre la périphérie et les pôles majeurs d'activités (pôles Sainte-Foy et centre-ville de Québec).

L’implantation du projet permettra d’ajouter 5 000 places de stationnement dans les divers Parc-O-Bus sur le territoire (Le Gendre, de la Faune, Bastien, Sainte-Anne, Clemenceau, Sainte-Geneviève, par exemple).