Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Animaux > Animaux indésirables

Animaux indésirables

La présence sur votre propriété d’une marmotte, d'un raton laveur, d'un porc-épic, d'un rat musqué ou d'une moufette vous cause des ennuis?

Voici quelques conseils:

  • Tolérez la présence de l’animal pour un certain temps. Il n’est souvent que de passage et les petits désagréments qu’il occasionne ne justifient pas de le déplacer;
  • Nettoyez les lieux qui pourraient attirer l’animal comme, par exemple, le dessous du cabanon, de la galerie ou du patio;
  • Installez des obstacles qui le décourageront (clôture ou grillage autour des arbres, du cabanon ou du patio);
  • Repoussez-le en installant un épouvantail ou en utilisant un répulsif recommandé par un expert en extermination.

Cage de capture

Vous avez essayé ces quelques trucs et l’animal continue à demeurer chez vous ou à vous rendre visite? Vous devez envisager la capture de l’animal. Communiquez avec le Centre de service animalier municipal au 418 641-6198.

Goélands, pigeons, canards et écureuils

Sur le territoire de la ville de Québec, il est interdit de nourrir les goélands, pigeons, canards et écureuils, sous peine de recevoir une contravention. Pourquoi? Parce que nourrir ces animaux, c’est les inviter à s’installer en ville et à proliférer. C’est également attirer d’autres espèces comme les rats, les rats musqués, les marmottes, les moufettes, etc. qui transportent des insectes et des parasites porteurs de maladies transmissibles à l’humain. D’ailleurs, il est recommandé de ne jamais les toucher.

En trop grand nombre, les goélands et les pigeons peuvent, par leurs excréments très acides, abimer la toiture des bâtiments et la peinture des automobiles.

Les écureuils ont tendance à s’introduire dans les greniers et les cabanons où ils rongent les fils électriques et peuvent causer des incendies.

Les excréments de canards peuvent contenir des parasites qui sont responsables de la dermatite du baigneur.

Saviez-vous que?

Nourrir un animal domestique errant constitue une nuisance. Il est donc recommandé de ne pas distribuer de nourriture ou de laisser des déchets de nourriture à l’air libre, et ce, afin d’éviter la venue d’animaux indésirables sur votre propriété.

Renseignements supplémentaires

Pour plus de renseignements sur les animaux indésirables, veuillez communiquer avec le personnel de votre bureau d'arrondissement.

Vous pouvez également consulter le site Internet du ministère des Forêts, Faune et Parcs.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.