Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Matières résiduelles > Compostage > Compostage domestique

Compostage domestique

Si vous avez accès à un terrain, vous avez deux bonnes raisons pour pratiquer le compostage domestique :

Composter chez soi : simple et écolo

  1. vous disposez de l’espace nécessaire pour installer un composteur;
  2. vous profitez gratuitement d’une matière très fertilisante pour vos aménagements.

Faire son propre compost est une activité simple et écolo. En fait, cela se résume en quatre étapes :

  1. Apprendre à reconnaître les matériaux compostables
  2. Acheter ou fabriquer un composteur
  3. Suivre les règles de compostage
  4. Passer à l'action

1. Apprendre à reconnaître les matériaux compostables

Les matériaux que l’on peut composter sont des résidus organiques destinés à la poubelle. On les divise habituellement en deux grandes catégories :

  • Matériaux verts (riches en azote);
  • Matériaux bruns (riches en carbone).

Cette distinction vous permettra de viser « la bonne recette » lorsque viendra le temps de passer à l’action. Certains matériaux sont à privilégier, d’autres devraient être utilisés avec modération tandis que d’autres sont carrément à éviter. Consultez le tableau des matériaux compostables acceptés.

2. Acheter ou fabriquer un composteur

Acheter votre composteur

Vous souhaitez acheter votre composteur? Les caractéristiques à rechercher lors de l’achat d’un composteur sont les suivantes :

  • ses parois latérales sont rigides et légèrement aérées;
  • il possède un couvercle relativement étanche à l’eau;
  • il ne comporte pas de fond;
  • il est muni d’une ouverture à l’avant pour faciliter la récolte.

Il existe différents modèles sur le marché. Ils sont disponibles en quincaillerie, en jardinerie ou auprès de certains organismes du milieu. Voici quelques modèles en bois et en plastique :

Les composteurs en bois

Nom et matériau Capacité Poids
Recyk 400 (bois torréfié) 12 pi3 22,7 kg
Composteur Éco cèdre
(cèdre)
12,7 pi3 15 kg

Les composteurs en plastique

Nom Capacité Poids
Garden Gournet 11 pi3 12 kg
Machine à terre 10,5 pi3 14 kg
Soil Saver 12 pi3 13 kg
Eco 1 10 pi3 8,16 kg
Eco Master 12 pi3 5,4 kg

Les composteurs rotatifs et complètement fermés

On retrouve également sur le marché des petits composteurs rotatifs et complètement fermés. En plus de leurs coûts importants, ces derniers n’offrent pas, la plupart du temps, les conditions idéales au processus de compostage parce que :

  • le compost n’est pas en contact avec le sol, donc avec les organismes décomposeurs;
  • l’aération y est limitée;
  • la capacité est réduite.

Fabriquer votre composteur

Si vous avez des talents de bricoleur et que vous souhaitez fabriquer votre composteur, vous pourrez bénéficier de conseils pratiques en consultant la fiche de la fabrication d’un composteur en bois.

3. Suivre les règles de compostage

Dans le règlement d'urbanisme de la Ville, la seule règle spécifique au compostage domestique concerne l'implantation du composteur. Elle est autorisée en cour latérale et en cour arrière tel que stipulé à l'article 448 du règlement d'harmonisation sur l'urbanisme (R.V.Q. 1400). De plus, des règles minimales doivent être respectées afin de s’assurer de ne pas contrevenir au règlement sur les nuisances.

Entre autres, le règlement stipule (Chapitre 3, Section 1, Article 5) : Constitue une nuisance, la propagation d’odeur nauséabonde provenant d’une activité de compostage. Voici quelques règles afin d’éviter les nuisances :

  • toujours garder les résidus à être compostés et le compost dans un contenant fermé (éviter les accumulations à ciel ouvert);
  • ne pas déposer d’excréments, ainsi que toutes autres matières organiques animales – viande poisson, produits laitiers, os – ou résidus contaminés par des substances toxiques dans le composteur;
  • toujours maintenir le composteur en bon état;
  • assurer une bonne gestion du compost de façon à ce qu’il ne libère pas de mauvaises odeurs et n’attire pas la vermine. Pour ce faire, une formation sur les techniques de compostage domestique est fortement recommandée.

4. Passer à l'action

Il existe plusieurs méthodes de compostage, voici les deux méthodes les plus communes :

  • méthode en une opération;
  • méthode de l'accumulation graduelle.

Méthode en une opération

Vous avez accumulé à l’extérieur des résidus de cuisine pendant l’hiver? C’est la fin de l’été et vous en êtes maintenant à fermer votre jardin? Cette méthode est pour vous.

Étapes

  1. Mettre une couche de 8 à 10 cm de matériaux bruns
  2. Ajouter 4 à 5 cm de matériaux verts (la proportion idéale est de deux parties de « brun » pour une partie de « vert »)
  3. Étendre 1 cm de terre ou de vieux compost
  4. Arroser si les matériaux sont secs
  5. Continuer la superposition des trois matériaux (brun, vert, terre) jusqu’à ce que le composteur soit plein ou jusqu’à l’épuisement des matériaux
  6. Terminer par des matériaux bruns et arroser au besoin

Méthode de l’accumulation graduelle

Cette méthode se pratique du printemps jusqu'aux premières neiges. Elle consiste à composter graduellement les matériaux, au gré de leur disponibilité.

Étapes

  1. Mettre de 10 à 20 cm de matériaux bruns au fond du composteur
  2. Ajouter les matériaux verts au fur et à mesure de leur production (prenez l'habitude de recouvrir les résidus de cuisine)
  3. Ajouter de temps à autre une pelletée de terre ou de vieux compost
  4. Ajouter au besoin des matériaux bruns de façon à rééquilibrer la proportion « brun/vert », soit deux parties de « brun » pour une partie de « vert »

Trucs pour une bonne gestion du compost

Un composteur c'est bien, mais deux c'est mieux!

Le fait d’avoir deux composteurs facilite grandement la gestion du compost. Vous pouvez ajouter de la matière fraîche dans l’un, pendant que se poursuit la maturation dans l’autre.

Le choix du site

L’endroit idéal pour installer votre composteur (ou vos composteurs) devrait :

  • respecter les règles en vigueur à la Ville de Québec;
  • être facilement accessible à partir de la cuisine et du jardin;
  • bénéficier d’un emplacement ensoleillé durant la moitié de la journée et doté d’un sol bien drainé.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.