Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Matières résiduelles > Ordures ménagères - Incinérateur

Ordures ménagères - Incinérateur

Situé dans le quartier Limoilou, l’incinérateur de la Ville de Québec, est en fonction depuis 1974. Sa capacité maximale de traitement de déchets s’élève à 312 000 tonnes annuellement. L’incinérateur reçoit les ordures ménagères des secteurs résidentiel, institutionnel, commercial et industriel de l’ensemble de la Ville de Québec et des municipalités régionales de comté (MRC) voisines. Les boues des deux stations de traitement des eaux usées y sont également déshydratées, séchées et incinérées.

Fonctionnement

Vidéo : Le traitement des déchets à l'incinérateur.

Les camions de collecte déversent leur cargaison dans la fosse à déchets. À l’aide d’un pont roulant, les ordures ménagères sont ensuite réparties dans les quatre fours pour y être incinérées.

L’incinération des déchets produit de la chaleur. Une partie est utilisée pour sécher les boues et l’autre est convertie en vapeur qui est vendue à deux clients utilisateurs.

Coupe type des installations : Incinérateur et station de traitement des boues (PDF : 108 Ko)

Traitement des fumées

Le traitement des fumées s’effectue à l’aide de différents dispositifs antipollution et de deux produits réactifs. Des électrofiltres, dépoussiéreurs à manches, réacteur, chaux hydratée et charbon actif sont utilisés pour l’épuration des gaz. Il y a une surveillance continue des procédés et de certains paramètres d’émission atmosphériques comme : les matières particulaires, l’anhydride sulfureux (SO2), le monoxyde de carbone (CO) et l’acide chlorhydrique (HCl). Des contrôles techniques et des tests sont également effectués pour les dioxines et furannes, les cendres volantes et les métaux lourds. Le traitement des fumées produit quelque 11 000 tonnes de résidus solides par année. Ceux-ci sont traités et décontaminés par procédé d’extraction chimique.

Traitement des boues

L’incinérateur assure aussi le traitement quotidien de 60 tonnes de boues par jour (21 000 T/an) en provenance des stations de traitement des eaux usées. Ces boues sont d’abord déshydratées puis séchées avant d’être brûlées avec les déchets.

Traitement des cendres et mâchefers

L’incinération des ordures et des boues produit 65 000 tonnes par année de cendres de grille ou mâchefers. En vertu d’une entente entre le Ville et l’entreprise AIM, il procède à la récupération des métaux ferreux et non ferreux (cuivre, zinc, aluminium). Le mâchefer épuré sert ainsi de matériel de recouvrement pour les sites d’enfouissement à ciel ouvert. La Ville poursuit ses travaux d’amélioration des procédés en continu. Elle vise à se conformer aux normes les plus strictes de l’industrie afin de minimiser l’impact du fonctionnement de l’incinérateur sur l’environnement.

Comité de vigilance

Le Comité de vigilance de l’incinérateur de la Ville de Québec est composé de résidants du secteur, de représentants des groupes environnementaux et socio-économiques ainsi que de représentants du milieu municipal. Il propose des recommandations sur les améliorations apportées aux équipements de l’incinérateur et sur les mesures pour atténuer les impacts. Son objectif est que la cohabitation avec les citoyens se réalise dans le respect des normes environnementales.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site Internet du Comité de vigilance de l'incinérateur de la Ville de Québec.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.