La Cale du Port : Les indispensables débardeurs Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Blogue #PatrimoineVDQ / 2020 / La Cale du Port : Les indispensables débardeurs

Patrimoine

La Cale du Port : Les indispensables débardeurs

31 mars 2020 (2 votes )

Texte de Stephan Arsenault, président du syndicat des débardeurs du Port de Québec

Les indispensables débardeurs… l’un des plus vieux métiers du monde!

Les bateaux qui naviguent sur le Saint-Laurent ne sont pas seulement de jolis sujets de cartes postales : ce sont aussi des moteurs économiques importants pour bien des familles de notre région. Autour des immenses navires amarrés le long des quais s’activent des chariots élévateurs, des chargeurs, des pelles rétrocaveuses et des grues qui sont contrôlés par des centaines de personnes qui s’occupent de faire fonctionner le tout : les débardeurs. Ces derniers sont des ouvriers portuaires qui procèdent au débardage, c’est-à-dire qui charge et/ou décharge à quai toutes sortes de marchandises.

Par le passé, les débardeurs étaient qualifiés de « gros bras », vu la quantité de marchandises transportées dans des sacs, à dos d’homme. On retrouvait, entre autres, comme marchandises des poches de ciment ou d’amiante, des rouleaux de papier, etc. Certaines poches pesaient de 25 à 50 kg et les débardeurs pouvaient en transporter des centaines en une journée. Seules les marchandises très volumineuses, ou en vrac, étaient chargées par des grues.

Vers les années 1960, la modernisation des équipements utilisés pour les transbordements a radicalement transformé la profession, qui continue d’évoluer. Maintenant, comme les navires ne restent à quai qu’une journée ou deux et que de nombreuses machines ont accéléré les mouvements, les débardeurs ont dû acquérir plus de compétences et de vitesse d’exécution, comme manœuvrer autant une grue qu’un chariot élévateur, ainsi que d’autres machineries lourdes.

Tout cela en fait une main-d’œuvre plus spécialisée dans ce domaine d’expertise unique. Au départ, ce métier était souvent transmis de père en fils, mais aujourd’hui, en raison de son évolution, le travail de débardeur est maintenant accessible aux hommes et aux femmes sans discrimination. Il s’agit non seulement d’un travail, mais d’une carrière très intéressante qui offre de bonnes conditions. Un univers loin de la routine, où certaines journées nous ramènent au plaisir que nous avions pendant notre enfance à jouer dans un carré de sable!

Retour