La Cale du Port : la Canne à pommeau d’or, une tradition depuis 1835

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Blogue #PatrimoineVDQ / 2020 / La Cale du Port : la Canne à pommeau d’or, une tradition depuis 1835

Patrimoine

La Cale du Port : la Canne à pommeau d’or, une tradition depuis 1835

14 janvier 2020 (3 votes )

Texte de Julie Turmel, Port de Québec

Connaissez-vous la remise de la canne à pommeau d’or? Elle apparaît pour la première fois au Port de Québec, en 1835. La tradition vise à souligner la première arrivée annuelle au port de Québec d’un navire en provenance d’outremer. Bien qu’elle ne soit pas connue sous l’appellation « canne » à pommeau d’or, le premier objet présenté aux vainqueurs de la compétition était en fait une tabatière plaquée or.

Une coutume anglaise

À l’origine, le projet a été initié par John Munn, constructeur de navires à Québec. En effet, Munn fut le premier à effectuer la traversée jusqu’en Angleterre à bord du premier bateau à vapeur construit à Québec en 1833. À son arrivée, il reçoit des autorités une tabatière en or. Il propose donc d’instaurer cette tradition. Les marchands de Québec, désirant devancer le début de la saison de navigation, auraient choisi de poursuivre cette coutume.

Dans la deuxième moitié du 19e siècle, cette pratique est récupérée par les autorités portuaires. Depuis l’ouverture à la navigation d’hiver en 1959, la remise de la canne à pommeau d’or s’effectue dans les premiers jours de janvier.

Gagnant 2020

En 2020, l’honneur est revenu au capitaine du navire CAP THEODORA, Theofanis A. Spoutis, qui s’est présenté au Port de Québec à 14 h 36 le 2 janvier 2020, au quai 87 de Valéro. Battant pavillon de la Grèce, le navire a reçu la 185e canne à pommeau d’or.

Félicitations !

Retour