Réouverture de la gare du Palais : 35 ans déjà Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Blogue #PatrimoineVDQ / 2020 / Réouverture de la gare du Palais : 35 ans déjà

Patrimoine

Réouverture de la gare du Palais : 35 ans déjà

4 novembre 2020 (6 votes )

Texte de David Tremblay

Il y a 35  ans, le 8 novembre 1985, avait lieu la réouverture de la gare du Palais, modernisée après une dizaine d’années de fermeture. Elle signifie le retour des trains de voyageurs au centre-ville, un projet mené par le maire de l’époque, Jean Pelletier.

La renaissance d’un secteur

L’une des grandes réalisations de ce dernier est la renaissance du secteur de la gare du Palais, aussi appelée gare intermodale. Sa réouverture est notamment accompagnée de l’aménagement du boulevard Jean-Lesage, de la construction des édifices du Palais de justice ainsi que de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Le marché public des Halles du Palais, qui occupait les locaux de la gare désaffectée, est déplacé au Parc Victoria puis au Vieux-Port.

Que signifie l’expression gare intermodale? Il s’agit d’une gare qui accueille des moyens de transport différents, ce qui est le cas à la gare du Palais avec les trains de voyageurs ainsi que le terminus d’autocar.

Les origines

La gare du Palais avait été ouverte au public en 1916, par le Canadien Pacifique et deux autres compagnies ferroviaires. Construite d’après les plans de l’architecte Harry Edward Prindle, son architecture s’inspire de celle du Château Frontenac et des châteaux de la Loire en France.   Appelée à l’origine gare Union, comme dans d’autres villes canadiennes, elle vient remplacer les trois terminus ferroviaires de l’époque. Elle est située à proximité du port, un endroit stratégique pour le commerce et le transport des marchandises.

La place Jean-Pelletier

Saviez-vous que la place Jean-Pelletier a justement été renommée en 2014 en l’honneur du maire qui fut à l’origine de la revitalisation de ce secteur du centre-ville? Située devant la gare du Palais, elle s’appelait jusqu’alors la place de la Gare. 

Sources :

Retour