Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Police > À propos > Photos d'archives > Transport

Transport

Les premiers policiers de faction à Québec se déplacent à pied. Au fil du temps, de petits postes de police sont aménagés aux quatre coins de la ville.

De la cavalerie à la flotte de voitures

La patrouille à cheval marque une seconde étape. La Ville de Québec possède même sa propre cavalerie. Plus tard, les policiers utilisent le vélo pour parcourir les nouveaux quartiers de la ville.

Lorsqu’arrivent les premiers tramways, trains de banlieue et autobus, les agents y ont accès gratuitement.

Les premières voitures de police font leur apparition à Québec à la fin des années 30. Il faudra cependant attendre à 1940 avant que la Ville de Québec ne possède sa première véritable flotte de voitures de police.

Pas loin de Québec…

Pendant ce temps, tout près de Québec, à Montmorency, la patrouille à pied répond à la grande majorité des appels. Lorsque nécessaire, les policiers utilisent un véhicule de la voirie pour se déplacer. Montmorency se dotera de sa première voiture de service qu’après la Seconde Guerre mondiale.

Notons qu’à cette époque, Montmorency est l’une des rares municipalités à posséder un véritable service de police sur le territoire de la banlieue de Québec, l’ensemble de celui-ci étant au besoin desservi par la Sûreté provinciale du Québec.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.