Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Propriété > Arbres, plantes et pelouses > Maladies d'arbres > Agrile du frêne > Questions et réponses

Questions et réponses

Comment reconnaître un frêne?

Consultez la page Identification d'un frêne.

Quels sont les principaux signes et symptômes d’une infestation par l’agrile du frêne?

Consultez la page Signes et symptômes.

Quoi faire si un frêne semble atteint par l’agrile?

Consultez la page Signes et symptômes.

Qui est responsable de la gestion d’un frêne privé?

Consultez la page Signes et symptômes.

Y-a-t-il actuellement un changement de procédure pour abattre un frêne?

Comment demander un certificat d’abattage?

Doit-on abattre les frênes dès maintenant, qu'ils soient infectés ou non?

Comment choisir un entrepreneur pour abattre ou traiter un frêne?

Quoi faire pour protéger un frêne contre l'agrile et quand le faire?

Quoi faire si on doit tailler un frêne?

Où disposer du bois de frêne?

Quelle stratégie de lutte la Ville de Québec déploie-t-elle?

Pourquoi la Ville pose-t-elle des pièges?

Qu'est-ce que l'enquête par écorçage ?

Quel sera l’impact de la création d’une zone règlementée pour l’agrile du frêne à Québec?

Quel arbre choisir pour remplacer un frêne?

En fonction de l’espace et des conditions du site disponible, ainsi que de vos intérêts et goûts, il y a plusieurs choix possibles. Nous vous encourageons à choisir un arbre à moyen ou à grand déploiement comme le frêne. Si l’arbre est planté à proximité d’un parc ou d’un boisé naturel, évitez de planter un érable de Norvège, un arbre au caractère envahissant qui peut nuire à l’intégrité de ces milieux.

Vous les fiches descriptives des arbres fréquemment plantés dans le cadre du programme d’alignement (PDF : 3 Mo) 

Renseignements supplémentaires

Pour plus de questions et réponses concernant l'agrile du frêne, consultez la section L'agrile du frêne, questions et réponses du site Internet de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.