Accueil / Citoyens / Propriété / Arbres, plantes et pelouses / Maladies d'arbres / Agrile du frêne / Lutter contre la propagation

Propriété

Lutter contre la propagation

Les efforts pour lutter contre l’agrile du frêne doivent être constants. À court terme, abattre ou traiter le frêne sont les options disponibles.

Toutefois, la Ville recommande d’envisager la plantation d’un arbre de remplacement afin de préserver à long terme la canopée.

Abattre et disposer des résidus de bois

Pour abattre un frêne, qu’il soit touché ou non par l’agrile du frêne, vous devez obligatoirement faire une demande d’autorisation en composant le 311. Aucun frais ne sera exigé pour l'émission du permis.

Notez qu’en vertu du Règlement sur la lutte à la propagation de l’agrile du frêne, R.V.Q. 2586, l'abattage ou l’élagage des frênes est interdit entre le 1er juin et le 30 septembre.

Pour se débarrasser des résidus d’abattage ou des branches (élagage), il faut procéder de la façon suivante :

  • Les branches, billots et souches de frênes, manipulables par une seule personne, peuvent être apportés dans les écocentres.
  • Les branches, les billots et les souches de frênes ne correspondant pas au premier point, doivent être apportés dans un centre de réception privé. Des frais seront exigés.

Mesure de soutien pour les citoyens

Une subvention pour l’abattage et la disposition du bois de frêne est maintenant disponible afin d'aider les propriétaires à réduire les coûts supplémentaires entraînés par la gestion de l’agrile du frêne.

Traiter

Il est possible de traiter un frêne en utilisant un biopesticide, le TreeAzin™. Il s’agit du produit le plus utilisé au Canada et il est sans risque pour les humains et les animaux.

Ce traitement permet de protéger un frêne sur une période de deux années. Le traitement doit ensuite être répété pour prolonger la longévité de l’arbre. Le traitement s’effectue du début juin à la fin d'août.

Avant d'entreprendre un traitement

Assurez-vous que votre frêne ne présente pas :

  • des symptômes déjà apparents liés à l’agrile du frêne (ou autre maladie)
  • des défauts importants au niveau de sa structure
  • une défoliation (perte de feuilles) supérieure à 20 %

Vérifiez aussi que : 

  • Le diamètre du frêne est supérieur à 25 cm (à 1,3 mètre du sol). Les bénéfices pour l’environnement sont plus importants lorsqu’il s’agit d’un arbre mature et le coût de remplacement d’un arbre est souvent élevé que celui du traitement.
  • L’emplacement du frêne ne présente pas de danger pour des individus ou pour des infrastructures.
  • L’emplacement du frêne apporte une valeur paysagère à la propriété.

Mesure de soutien pour les citoyens

Le traitement par injection au TreeAzin™ doit être fait par des entreprises spécialisées et certifiées. Ce traitement augmente les chances de survie d'un frêne, mais ne garantit pas sa survie. La Ville offre à ses citoyens la possibilité de faire traiter leur frêne à un tarif préférentiel :

  • Prix : 3,248 $ (avant taxes) par centimètre de diamètre du frêne (calculé à 1,3 mètre du sol)
  • Période de traitement : du 17 juin au 31 août 2019
  • Fréquence de traitement : aux deux ans

Les citoyens doivent soumettre leur demande avant le 10 août 2019 pour garantir l'exécution du traitement au courant de l'année. Pour se prévaloir de cette mesure, les citoyens doivent communiquer avec le 311.

N.B. Aucun permis n'est nécessaire pour le traitement au TreeAzin™. Le tarif préférentiel ci-dessus est valide pour l'année 2019 seulement.

Planter un arbre de remplacement

Il est interdit de planter un frêne sur le territoire de la ville de Québec. Nous vous encourageons à choisir un arbre de remplacement à moyen ou à grand déploiement

Si l’arbre est planté à proximité d’un parc ou d’un boisé naturel, évitez de planter un érable de Norvège, un arbre au caractère envahissant qui peut nuire à l’intégrité de ces milieux.

Pour savoir quel arbre choisir, consultez le guide Avis de plantation d'un arbre.