Accueil / Citoyens / Propriété / Arbres, plantes et pelouses / Maladies d'arbres / Agrile du frêne / Vision et plan d'action

Propriété

Vision et plan d'action

L'objectif principal de la lutte contre l’agrile est de ralentir l’infestation et de protéger la canopée de façon à minimiser les impacts sur le paysage et le bien-être des citoyens.

Vision de la Ville

Pour le moment, il n’existe pas de méthode efficace pour éradiquer l’agrile du frêne, mais il est possible de ralentir la mortalité des frênes. Cette approche retenue par la Ville permet de gagner du temps pour rebâtir la canopée et le paysage. Ainsi, les services écologiques que fournissent les arbres (fraîcheur, air pur, bien-être, etc.) peuvent être maintenus et les coûts associés à la gestion des impacts peuvent être étalés sur un plus grand nombre d’années.

Actions de la Ville

Détection précoce par piégeage.

Valorisation du bois

Les abattages de frênes ont été l’occasion de compléter deux projets-pilotes de valorisation du bois.

En 2016 et 2017, le bois des frênes abattus dans le quartier Maizerets a été remis, dans le cadre du projet Recycl’arbre, au Centre de formation professionnelle de Neufchâtel grâce à un partenariat mené aussi avec l’École de foresterie et de technologie du bois de Duchesnay et le Centre de formation en transport de Charlesbourg.

En 2015, le bois de qualité des frênes issus de l’abattage d’une dizaine de frênes sur la rue des Chênes Ouest a été récupéré et remis gracieusement à l’Établi-Ébénisterie du campus, une entreprise étudiante attachée à la Faculté de foresterie, géographie et géomatique de l'Université Laval pour être recyclé en bois d’œuvre. À la demande de la Ville de Québec, les planches nécessaires à la fabrication de quatre bancs de parcs ont été préparées par l’entreprise et retournées à la Ville. Ce projet-pilote est une occasion de tester le bois de frêne pour remplacer le bois de bouleau jaune habituellement utilisé par la Ville dans la fabrication de ces bancs. Ces bancs sont déplacés au cours des saison dans divers sites publics de l’arrondissement La Cité-Limoilou.

D’autres projets de valorisation du bois de frêne sont en cours de réalisation.