Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Archives > Blogue #ArchivesVDQ > Le microfilm : vie et mort d’une technologie

Le microfilm : vie et mort d’une technologie

(5 votes ) 23 novembre 2016

La conservation permanente des documents est un enjeu important dans le domaine archivistique. Les archivistes ont l’habitude de travailler avec des microfilms. Savez-vous ce que c’est?

Support de substitution au papier, le microfilm est un procédé photographique qui fige les images des documents papier sur des films de 16mm ou 35mm. Le microfilm est un support ayant une grande stabilité dans le temps. À une température maximale de 21 degrés Celsius et un taux d’humidité variant entre 20 % et 50 %, il subit peu d’effet de dégradation et peut se conserver au-delà de 100 ans! À la Ville de Québec, 5 000 bobines de microfilms sont conservées dans des salles à températures contrôlées.

Le microfilm fut la révolution technologique en termes de support analogique permettant la préservation des documents au XXe siècle. Mais aujourd’hui, l’appareil qui permet la projection des documents n’est plus fabriqué et les coûts de maintenance sont élevés.

La solution se trouve dans les nanotechnologies. Ces nouveaux supports analogiques, indestructibles et pouvant supporter des températures allant jusqu’à 1 000 degrés Celsius, prennent le pas sur les traditionnels microfilms et promettent la conservation de milliers de documents sur une période estimée à un millénaire! Entre vous et moi, parions que d’ici là, une nouvelle technologie aura déjà pris le relais ;)

– Anne-Isabelle Côté

Commentaire (0)
Trier par

Aucun commentaire. Soyez le premier à ajouter un commentaire

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.