Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Archives > Généalogie de la Ville > Chronologie de la Ville

Chronologie de la Ville

1833 à 1839

Galerie photos - 1833 à 1839

1833

  • Québec est incorporée comme entité administrative et obtient sa première charte. Depuis 1765, le territoire était administré par des juges de paix.
  • La première élection municipale se tient le 25 avril, sous la direction des juges de paix. Les citoyens élisent deux représentants dans chacun des dix quartiers électoraux. Les membres du conseil doivent élire l'un d'eux comme maire.
  • L'administration municipale est composée du maire Elzéar Bédard, du conseil municipal, d'un trésorier, d'un inspecteur et d'un greffier.
  • Le premier règlement adopté lors de la séance du 7 juin crée quatre comités permanents : le Comité des chemins, le Comité du feu, le Comité des comptes et le Comité du guet et de l'éclairage. Le Comité des marchés est créé au cours de la séance suivante.
  • La Cité a recours au peintre Joseph Légaré, qui est aussi conseiller municipal, pour dessiner ses armoiries. Celles-ci présentent la déesse Sterna, déesse de l'activité et du travail. On y lit la devise Natura Fortis Industria Crescit (Fortifiée par la nature, elle croît par le travail).

1834

  • Un incendie détruit complètement le château Saint-Louis.
  • Le Comité sanitaire, le Comité de la police et le Comité des contingents de la Cité sont créés.

1836

  • Le premier acte d'incorporation de la Cité est expiré. Les juges de paix reprennent le pouvoir municipal, la charte n'étant pas renouvelée.

1838

  • Le gouverneur Durham fait procéder à la démolition des ruines du château Saint-Louis, incendié en 1834. Une promenade appelée « terrasse Durham » est aménagée sur les lieux.
  • Un service de police gouvernementale voit le jour, avec une division pour les villes de Québec et de Montréal.

1840 à 1854

Galerie photos - 1840 à 1854

1840

  • Une nouvelle charte est accordée à la Cité. Les juges de paix remettent le pouvoir aux autorités municipales. Les quartiers sont réduits à six; le nombre de représentants élus dans chacun d'eux augmente à trois.
  • Sept comités permanents sont mis sur pied : des chemins, de la police, du guet et de l'éclairage, du feu, des finances et des contingents, des marchés et des étaux, de la santé publique ainsi que des élections.
  • L'hôtel de ville s'établit dans l'ancienne maison de Thomas Dunn, au coin nord-ouest des rues Saint-Louis et Sainte-Ursule.

1841

  • Le trésorier et les autres fonctionnaires procèdent au dépôt des premiers rapports annuels de la Cité.

1842

  • L'éclairage des rues de la ville débute avec l'installation de 200 lampes à l'huile qui, sauf en temps de pleine lune, seront allumées tous les soirs.

1843

  • La Cité crée un véritable corps de police municipal en adoptant le Règlement pour établir et maintenir une Police dans la Cité de Québec.

1844

  • Après l'adoption, en 1841, du Règlement pour établir et pourvoir à un département du feu et à la prévention des accidents causés par le feu dans la cité de Québec, l'administration municipale met sur pied un département du feu.

1845

  • Le 28 mai, un incendie détruit 1 630 maisons et 300 magasins et hangars du faubourg Saint-Roch. Le sinistre fait cinq morts.
  • Un mois plus tard, les flammes ravagent 1 315 édifices du faubourg Saint-Jean.
  • Un premier bureau de télégraphe ouvre ses portes à Québec.

1847

  • La première liaison télégraphique entre Québec, Toronto, Buffalo et Montréal est inaugurée.

1848

  • L'assemblée de fondation de l'Institut canadien se tient dans l'édifice du Parlement.

1849

  • La Compagnie de gaz de Québec commence à éclairer au gaz de charbon les principales rues de la ville.

1850

  • La Cité met sur pied le Comité de l'aqueduc.

1851

  • Le premier poste de police est construit à l'arrière de l'hôtel de ville, dans la rue Sainte-Ursule.

1852

  • Le chantier du premier aqueduc municipal est mis en branle.

1854

  • L'aqueduc est mis en service.
  • La première Exposition provinciale de Québec se déroule sur la Grande Allée.
  • Un incendie éclate au parlement, situé dans le haut de la côte de la Montagne. D'importantes collections des bibliothèques et du musée s'envolent en fumée.
  • Jules-Isaïe Benoit, dit Livernois, ouvre son studio de photographie.

1855 à 1869

Galerie photos - 1855 à 1869

1855

  • L'Acte des municipalités et des chemins du Bas-Canada invite les territoires des paroisses de 300 âmes et plus à se constituer en municipalités. Ainsi naissent les municipalités de paroisse de Beauport, de Charlesbourg, de Sainte-Foy, de Saint-Ambroise de la Jeune-Lorette, de L'Ancienne-Lorette, de Notre-Dame-de-Québec banlieue et de Saint-Roch-de-Québec banlieue.
  • Une première sépulture a lieu au cimetière Saint-Charles, nouvellement inauguré.

1856

  • Jusqu'alors objet d'un vote par les membres du conseil, le poste de maire est soumis au vote de la population.
  • L'ancêtre de la cour municipale, la cour du recorder, est mise en place pour recouvrer le paiement des sommes et amendes dues à la Cité et pour juger sommairement toute personne contrevenant à quelque disposition de la charte et des règlements.

1860

  • Le prince de Galles fait escale à Québec, avant de se rendre à Montréal pour l'inauguration du pont Victoria. Il demeure durant quelques jours au domaine Cataraqui de Sillery.

1862

  • Le 7 juin, un violent incendie éclate dans le faubourg Saint-Louis. Le feu détruit une centaine de maisons.
  • Trois jours plus tard, le faubourg Saint-Sauveur est à son tour la proie des flammes. Plus de 90 maisons sont ravagées.

1863

  • Le maire Thomas Pope décède, alors qu'il est en poste, à l'âge de 37 ans. On lui organise des funérailles civiques.

1864

  • La Conférence de Québec se déroule du 10 au 27 octobre au parlement. Les 33 délégués du Canada-Uni, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve et de l'Île-du-Prince-Édouard échangent sur le projet de fédération des colonies britanniques.

1865

  • Le transport en commun par tramways tirés par des chevaux est implanté dans les rues de la basse ville.

1866

  • Le 14 octobre, le feu revient à la charge dans le quartier Saint-Roch et le Faubourg Saint-Sauveur, rasant plus de 1 200 maisons.
  • Le Département du feu de la Cité est créé. Six casernes de pompiers sont construites à travers la ville.

1867

  • Le système du télégraphe d'alarme contre les incendies est inauguré. Il compte 246 boîtes d'alarme disséminées dans la ville.

1870 à 1895

Galerie photos - 1870 à 1895

1870

  • À la Cité, une loi modifiant les règlements est adoptée et oblige à la tenue de nouvelles élections. La loi stipule entre autres que l'élection du maire se fera de nouveau par le conseil.
  • Le notaire Adolphe Guillet, dit Tourangeau, qui a succédé en début d'année au maire de transition William Hossack, ne veut pas reconnaître l'élection, en date du 2 mai, de l'importateur Pierre Garneau à la mairie. Avec ses conseillers, au moment de la proclamation des élus, il entreprend un siège de l'hôtel de ville. Il abdique le 4 mai, alors que deux compagnies du 69th Regiment of Foot se présentent à l'entrée de l'édifice.
  • Le 25 mai, un troisième grand incendie frappe le quartier Saint-Roch. La conflagration détruit cette fois 500 maisons.

1871

  • N'assurant plus la défense de Québec, le gouvernement britannique rappelle ses troupes. Quelque 3 000 officiers de la garnison anglaise quittent ainsi Québec.
  • Le bureau de poste de Québec est construit à l'angle des rues De Buade et du Fort.

1876

  • Le 30 mai, le faubourg Saint-Louis fait à son tour face à un deuxième grand incendie. Les flammes détruisent 400 maisons et causent quatre pertes de vie.

1877

  • Le collège des Jésuites est démoli. L'édifice servait de caserne militaire jusqu'au départ des officiers de la garnison britannique.
  • La construction des « ailes des départements » du futur édifice du Parlement débute sur la Grande Allée.

1878

  • Le Canadien Pacifique procède à la construction de sa première gare.
  • La terrasse Durham est prolongée et portera désormais le nom de « terrasse Dufferin ».

1879

  • Dans le Vieux-Québec, le funiculaire reliant la basse et la haute ville est mis en marche. Celui-ci se déplace sur des rails de bois.

1880

  • Un premier central téléphonique est ouvert à Québec. Il compte 36 abonnés dans la ville.

1881

  • Le 7 juin, le deuxième grand incendie à ravager le faubourg Saint-Jean détruit plus de 600 maisons.
  • Le bassin Louise est inauguré.

1883

  • Les travaux de construction de l'édifice du Palais législatif de l'hôtel du Parlement sont amorcés.

1885

  • La terrasse Dufferin accueille 20 000 personnes venues assister à une démonstration de l'éclairage à l'électricité. L'activité est organisée par la Compagnie d'éclairage électrique de Québec et de Lévis. Les gens voient pour la première fois la lumière produite par l'énergie de la chute Montmorency.

1886

  • Le réseau d'éclairage électrique dans les édifices commerciaux et résidentiels fait son arrivée à Québec.

1887

  • L'éclairage au gaz des rues tire à sa fin. En août, les principales rues sont éclairées à l'électricité.
  • Un nouveau manège militaire en pierre est inauguré du côté sud de la Grande Allée, près de l'ancien manège militaire en bois.

1889

  • Un important incendie détruit le tiers des maisons de Saint-Sauveur.
  • Le chemin de fer reliant Québec à Sainte-Anne-de-Beaupré est inauguré.
  • Avec l'annexion de la municipalité du village de Saint-Sauveur, s'enclenche la première vague d'annexions municipales à Québec.

1892

  • Le 9 septembre, un grave incendie détruit 66 des 80 maisons du village ouvrier de Hedleyville (Limoilou).

1893

  • Le Château Frontenac est inauguré. Propriété du Canadien Pacifique, il est constitué d'une seule aile et compte 170 chambres à ce moment.

1894

  • À l'initiative de l'éditeur du Daily Telegraph, un premier grand carnaval d'hiver se déroule à Québec.

1896 à 1927

Galerie photos - 1896 à 1927

1896

  • L'actuel hôtel de ville est inauguré. Construit à partir des plans de Georges-Émile Tanguay, il se dresse sur le terrain de l'ancien collège des Jésuites.

1897

  • La première ligne de tramways électriques est inaugurée dans la basse ville. Les vieux tramways tirés par des chevaux seront progressivement mis au rancart.
  • Le dentiste Edmond Casgrain conduit la première automobile à emprunter les rues de Québec.

1898

  • La Cité prend la décision de faire asphalter les principales rues de la ville. Les rues De Buade, Saint-Louis, Saint-Joseph et une partie des rues Saint-Paul et Saint-Vallier sont les premières à recevoir ce type de revêtement.

1900

  • Sir Wilfrid Laurier, premier ministre du Canada, donne le coup d'envoi à la construction du pont de Québec, qui assurera un lien ferroviaire entre les deux rives du Saint-Laurent.
  • Le « petit train de Sainte-Anne », un train électrique, assure la liaison entre Québec et le sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré.

1903

  • Deux concerts offerts par la nouvelle Société symphonique de Québec inaugurent l'Auditorium de Québec (l'actuel Théâtre Capitole).

1907

  • La travée sud du pont de Québec s'effondre. Le tragique accident entraîne le décès de 76 ouvriers.

1908

  • Inaugurées par le prince de Galles, futur George V, les fêtes du tricentenaire donnent lieu à de grandioses célébrations.
  • Le prince de Galles procède également à l'inauguration du parc des Champs-de-Bataille.
  • Le poste de maire de la cité est de nouveau soumis au suffrage universel.

1912

  • La Cité achète les terrains de l'exposition détenus par la Compagnie de l'Exposition de Québec. Avec la création de la Commission de l'Exposition, la tenue de l'Exposition provinciale de Québec devient une responsabilité municipale.

1914

  • Le camp militaire de Valcartier ouvre ses portes et est désigné comme lieu de mobilisation des volontaires canadiens.
  • Le gouvernement fédéral entérine la formation du 22e Bataillon, première unité militaire canadienne-française.

1916

  • La gare Union (gare du Palais) est inaugurée sur la rue Saint-Paul, au nord de l'ancienne gare du Canadien Pacifique. À l'instar de l'hôtel de la compagnie ferroviaire, le Château Frontenac, l'architecture extérieure de la gare rappelle celle des châteaux de la Loire.
  • Un second drame marque les travaux de construction du pont de Québec. La travée centrale s'écroule. Dix-neuf ouvriers perdent la vie.

1917

  • En cours depuis deux ans sur les terrains de l'Exposition provinciale, les travaux de construction du Palais central (hippodrome) sont complétés. L'édifice abrite des locaux d'exposition et l'estrade donnant vue sur la piste de courses de chevaux.
  • Le pont de Québec est ouvert à la circulation ferroviaire.

1918

  • Proclamation de la loi martiale suivie, à la demande du maire Lavigueur, de l'intervention de l'armée afin d'avorter une émeute provoquée par l'action des policiers fédéraux à la recherche des jeunes conscrits canadiens-français. L'armée fait feu dans la foule. Cinq manifestants sont tués et des dizaines d'autres sont blessés.

1919

  • Le pont de Québec est officiellement inauguré par le prince de Galles.

1922

  • Un incendie détruit la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec. Seules ses murailles de pierre sont épargnées.

1928 à 1964

Galerie photos - 1928 à 1964

1928

  • À la suite d'une modification à la charte, les comités permanents de la Cité sont remplacés par un comité administratif unique présidé par le maire et quatre échevins élus.
  • L'administration municipale est assurée par 11 départements : finances, greffe, audition, travaux publics, aqueduc, archives et statistiques, hygiène, police, contentieux, feu et cour du recorder.
  • L'avion de Charles Lindberg atterrit sur les plaines d'Abraham, où de nombreux spectateurs se sont rassemblés.
  • L'aérodrome du Bois-Gomin ouvre officiellement.

1929

  • La Société Saint-Vincent de Paul fonde l'Œuvre des terrains de jeux (O.T.J.). Il s'agit du premier effort d'organisation des loisirs dans la ville.
  • Les travaux de construction du premier gratte-ciel de la ville, l'édifice Price, débutent.
  • La voie carrossable du pont de Québec est ouverte. Le pont était jusque-là traversé que par les trains et les piétons.

1931

  • S'attaquant au chômage, la Cité met en branle la construction, sous le parc des plaines d'Abraham, d'un réservoir pour l'aqueduc.

1932

  • Propriété de la Cité, le Palais Montcalm est inauguré par un concert de la Société symphonique de Québec.

1933

  • Le Jardin zoologique de Québec, couramment appelé « zoo de Charlesbourg », accueille ses premiers visiteurs.

1936

  • En réaction à la crise qui sévit, la Cité met sur pied le Service du chômage.

1937

  • Les autobus de la Quebec Power Company remplacent graduellement les vieux tramways, considérés comme une nuisance publique.
  • La Cité accorde un contrat pour la construction d'un premier incinérateur municipal dans le secteur de la Pointe-aux-Lièvres.

1939

  • Le roi George VI et la reine Élisabeth débarquent à Québec pour une visite d'une journée.
  • Quelque 5 000 spectateurs assistent à l'inauguration du stade municipal par les Athlétiques de Québec, de la Ligue provinciale de baseball.
  • Le terminus postal est inauguré à proximité de la gare du Palais.

1941

  • L'Office municipal du tourisme voit le jour.
  • Le cardinal Villeneuve inaugure et bénit l'aéroport de L'Ancienne-Lorette.

1943

  • Lors de la première Conférence de Québec, le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin D. Roosevelt discutent, au Château Frontenac et à la Citadelle, de l'éventuel débarquement des forces alliées.

1944

  • Churchill et Roosevelt se rencontrent une autre fois à Québec. La seconde Conférence de Québec se tient principalement au Château Frontenac.

1946

  • Les premières zones industrielles sont créées dans le quartier Saint-Malo et à la Pointe-aux-Lièvres par le Commissariat de l'industrie.

1947

  • La première gare centrale d'autobus ouvre ses portes à l'intersection des rues Caron et Sainte-Hélène.

1948

  • Les dernières lignes de tramway électrique sont fermées.

1949

  • La Cité adopte ses nouvelles armoiries où figure le Don de Dieu, voilier de Champlain. Sur le listel, se lit la devise Don de Dieu feray valoir.
  • Un violent incendie détruit le Colisée, sur le site de l'actuel pavillon de la Jeunesse d'ExpoCité. Quelque six mois plus tard, le nouveau Colisée est inauguré au nord de l'hippodrome.
  • Le Comité des propriétés de la Cité recommande que le cinquième étage de l'hôtel de ville ne serve plus à loger des employés de l'hôtel de ville et de l'Institut canadien et leurs familles. Les derniers locataires quitteront les lieux en 1950.

1953

  • Le conseil municipal donne son aval à l'implantation de parcomètres dans les rues et les places publiques de la ville.

1955

  • Le premier carnaval d'hiver annuel remporte un vif succès. Bonhomme Carnaval y fait ses premières apparitions.

1956

  • Québec convient d'une entente de jumelage avec la ville de Calgary, en Alberta. Québec conclura différents partenariats avec d'autres villes du monde au cours des années suivantes.

1959

  • En service depuis 1900, le « petit trait de Sainte-Anne » met fin à ses activités. Le service d'autobus de la Compagnie de transport Montmorency assurera désormais la liaison Québec – Sainte-Anne-de-Beaupré.
  • Le centre biologique de Québec est inauguré à Sainte-Foy, à proximité de l'entrée du pont de Québec. Le public peut visiter l'aquarium de ce centre de recherche. L'endroit porte aujourd'hui le nom d'Aquarium du Québec.

1960

  • Le premier Tournoi de hockey pee-wee de Québec se déroule à l'aréna de l'œuvre des terrains de jeux du parc Victoria.

1964

  • La visite de la Reine Elizabeth II à Québec, lors du centenaire des conférences de Québec et de Charlottetown, donne lieu à une émeute (le « samedi de la matraque »).

1965 à 2001

Galerie photos - 1965 à 2001

1965

  • À la suite des travaux de la Commission Sylvestre sur la refonte municipale, le comité administratif et les départements de la Cité sont remplacés par le comité exécutif et les services municipaux. La Cité change de statut et sera dorénavant appelée « Ville ».
  • Pour la première fois, les élections municipales portent un parti politique au pouvoir : le Progrès civique.

1966

  • La centrale de police, qui se trouvait dans des locaux de l'hôtel de ville, est déplacée dans un nouvel édifice du parc Victoria.

1967

  • Québec accueille les premiers Jeux d'hiver du Canada. Quelque 1 800 athlètes venant de dix provinces et de deux territoires s'y rencontrent.

1968

  • Le premier Festival d'été présente une rétrospective du cinéma canadien, une exposition de peintures et de sculptures, des pièces de théâtre et des concerts.
  • Le Service du chômage de la Ville met fin à ses activités, la responsabilité de l'aide aux chômeurs étant transférée aux gouvernements fédéral et provincial.

1970

  • La Communauté urbaine de Québec voit le jour. Elle regroupe 26 municipalités.
  • Avec l'annexion des municipalités de Duberger et des Saules, débute la seconde grande vague d'annexions à la ville de Québec
  • Le premier ministre Robert Bourassa inaugure officiellement le pont Pierre-Laporte.

1971

  • Le Grand Théâtre de Québec est inauguré à l'intersection du boulevard Saint-Cyrille Est et de la rue de Claire-Fontaine.

1972

  • Une franchise est accordée à un groupe d'hommes d'affaires pour établir une équipe de hockey, Les Nordiques de Québec, dans l'Association mondiale de hockey (AMH).

1973

  • Le complexe G, qui sera plus tard baptisé « Édifice Marie-Guyart » est inauguré. Avec sa tour de 31 étages, il constitue le plus haut édifice de Québec.

1974

  • La Superfrancofête connaît un retentissant succès. Quelque 125 000 personnes assistent, sur les plaines d'Abraham, au spectacle J'ai vu le loup, le renard, le lion présenté par Robert Charlebois, Gilles Vigneault et Félix Leclerc.

1975

  • La Ville fait enregistrer son logo officiel.

1979

  • Les Nordiques de Québec font leur entrée dans la Ligue nationale de hockey (LNH).
  • Début des travaux d'agrandissement du Colisée de Québec.

1980

  • Le premier Festival aérien de Québec se déroule à l'aéroport de Québec.

1981

  • Le Colisée de Québec agrandi à 15 000 sièges est inauguré.

1983

  • La bibliothèque centrale de Québec est inaugurée, dans le complexe de la place Jacques-Cartier. Elle sera baptisée « Gabrielle-Roy » en 1985.

1984

  • L'événement Québec 1534-1984 marque le 450e anniversaire de l'arrivée de Jacques Cartier au Canada.
  • Le pape Jean-Paul II effectue une visite de deux jours à Québec. La messe célébrée à l'Université Laval par le souverain pontife attire près de 300 000 fidèles.

1985

  • L'UNESCO inscrit l'arrondissement historique du Vieux-Québec sur sa prestigieuse Liste des villes du patrimoine mondial.

1988

  • La Ville de Québec est la première institution canadienne à recevoir des armoiries de Son Excellence le gouverneur général du Canada.
  • Le premier Colloque international des villes du patrimoine mondial se tient au Château Frontenac.

1993

  • Le Vieux-Québec se transporte à l'époque du Moyen Âge lors des premières Médiévales de Québec. L'événement reviendra en 1995.

1995

  • La concession des Nordiques de Québec est vendue à un groupe américain, qui la déménage à Denver, au Colorado.

1997

  • Les Fêtes de la Nouvelle-France prennent la relève des Médiévales en plongeant les participants à l'époque des débuts de la colonie. L'événement deviendra annuel.

2001

  • Les citoyens élisent le premier conseil municipal de la nouvelle ville de Québec.
  • D'importantes manifestations marquent le Sommet des Amériques, qui réunit 34 chefs d'État ou de gouvernement. Manifestants et forces de l'ordre s'affrontent jour et nuit durant trois jours consécutifs.

2002 et +

2002

  • La nouvelle ville de Québec voit le jour, à la suite de la fusion des villes de Québec, de Beauport, de Charlesbourg, de Loretteville, de Lac-Saint-Charles, de Saint-Émile, de Val-Bélair, de L'Ancienne-Lorette, de Saint-Augustin-de-Desmaures, de Cap-Rouge, de Sainte-Foy, de Sillery, de Vanier et de la Communauté urbaine de Québec.
  • La population de la nouvelle ville de Québec atteint 496 000 habitants.

2004

  • Les citoyens peuvent aller signer les registres demandant la tenue d'un référendum visant à défusionner les villes concernées. À l'issue du vote tenu en juin, deux municipalités, celles de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L'Ancienne-Lorette, sont reconstituées.

2005

  • Plus de 8 000 athlètes de 60 pays prennent part aux onzièmes Jeux mondiaux des policiers et pompiers qui se déroulent sur plusieurs sites de la région.

2006

  • Après l'échec de plusieurs tentatives de le garder ouvert, le Jardin zoologique de Québec ferme ses portes.

2007

  • Le décès de la mairesse Andrée P. Boucher durant son mandat sème la consternation dans la population. Un seul maire de Québec était auparavant mort en fonction : Thomas Pope, décédé en 1863. La mairesse aura droit, tout comme lui, à des funérailles civiques.

2008

  • La ville de Québec est en liesse. Durant toute l'année, les activités entourant le 400e anniversaire de sa fondation connaissent un succès retentissant. Les visiteurs affluent de partout pour célébrer avec les citoyens. Événements exceptionnels et foules records signent ce grand anniversaire dont l'écho résonnera encore longtemps.

Sources

Banque de renseignements des archives de la Ville de Québec.
LEBEL, Jean-Marie, Québec 1608-2008. Les chroniques de la capitale, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2008.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.