Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Culture et patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Prix et concours > Les Mérites d'architecture > Lauréats 2017 > Œuvre d’art

Lauréats 2017 - Œuvre d’art

Lauréat ex aequo

Éphémères durables

Œuvre d'art située au 40, rue Saint-Stanislas, arrondissement de La Cité-Limoilou
Conception : Mathieu Valade
Réalisation : Atelier du Bronze

Œuvre d’art / secteur public - Lauréat
[4 photos]

L’œuvre d’art intégrée à la Maison de la littérature, Éphémères durables, agence des éléments à la fois dans l’esthétique du monument, par l’utilisation de matériaux pérennes dans une métaphore de la nature morte. L’œuvre est donc composée de trois ensembles représentant des objets éphémères, moulés en bronze et organisés en grappe. Chaque ensemble est installé au sommet d’un mât d’aluminium, matériau que l’on retrouve sur le site. Tout comme l’écriture, ce jeu de contradictions présente l’objet éphémère dans des conditions durables.

Le jury apprécie l’oeuvre grandement poétique et parfaitement intégrée à la Maison de la littérature. Le sujet et la matérialité de l’œuvre représentent le nouvel usage et la monumentalité du lieu, soit l’ancien temple Wesley.

Lauréat ex aequo

L'Odyssée de l'espace collectif

Œuvre d'art située sur l’avenue des Sciences Humaines, Université Laval, arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge
Conception : Collectif Plux5
Réalisation : AU Dorure / Béton Préfabriqués Du Lac

Œuvre d’art / secteur public - Lauréat
[4 photos]

Ancrée au cœur d’une place publique, l’œuvre d’art commémore les donateurs de l’Université Laval ainsi que la transmission du savoir. Le monolithe élancé aux arrêtes franches dissimule une capsule temporelle qui sera ouverte dans 350 ans.

Du béton blanc haute performance a été coulé sans trace d’assemblage. Lisse et lustrée, la sculpture génère un jeu de réflexions accentué par un intérieur creusé couvert d’une fine couche d’or. Ce cœur doré, qui s’illumine continuellement grâce à une ouverture au sommet et à un éclairage encastré en soirée, symbolise un grand feu de camp rassembleur, métaphore d’un lieu d’échanges vivants et de partage.

Le jury apprécie l’abstraction de l’œuvre et son intégration sur le site. Il souligne la recherche formelle intéressante du monolithe creusé qui permet une réflexion de la lumière et qui symbolise bien l’importance des donateurs au cœur du plus ancien établissement d’enseignement supérieur francophone en Amérique.

Finalistes

La vie est belle, Monsieur Drouillard !

Oeuvre d'art située au parc Armand-Grenier, arrondissement de Beauport
Conception : Jean-Robert Drouillard
Réalisation : Jean-Robert Drouillard

Gros loup

Oeuvre d'art située à l’intersection de la 6e Rue, 3e Avenue et chemin de la Canardière, arrondissement de La Cité-Limoilou
Conception : Guillaume Tardif
Réalisation : Guillaume Tardif

Réunion

Oeuvre d'art située à la passerelle des Trois-Soeurs, arrondissement des Rivières
Conception : Melvin Florez
Réalisation : Melvin Florez

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.