Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > ExpoCité > Points d'intérêt > ExpoCité

ExpoCité

Images anciennes

Un site dédié au progrès

Le site d'ExpoCité est en évolution constante depuis 1898. Il reflète les transformations de la ville et de la société québécoise depuis plus d'un siècle. D'abord créé pour promouvoir et mettre en valeur le « progrès », il a aussi joué un rôle important sur le plan des loisirs, du sport, du commerce, de la religion et de la culture grâce aux nombreux bâtiments construits sur le site.

Plus qu'un terrain d'exposition

Les grandes expositions universelles font fureur au 19e siècle, que ce soit à Londres, à Paris, à Chicago ou ailleurs. Le public y découvre les prouesses et les promesses du « progrès » . De telles expositions existaient aussi à plus petite échelle dans les domaines de l'agriculture et du commerce. C'est dans ce but que des investisseurs créent la Compagnie de l'Exposition de Québec et acquièrent, en 1898, le terrain de l'actuel ExpoCité.

Des expositions de ce genre sont présentées à Québec depuis 1818 mais de façon irrégulière. L'objectif consiste à en faire un rendez-vous annuel. Dès la première exposition, on aménage un champ de courses de chevaux sur le site, une initiative qui annonce la diversité des activités qui se tiendront sur ce vaste terrain d'une superficie égale à 70 terrains de football.

Des loisirs

Situé presque à la campagne, le site est desservi à l'origine par un tramway. L'Exposition provinciale d'une durée de quelques jours devient un événement annuel en 1912, lorsque l'administration municipale prend la relève de l'entreprise privée. Le parc de l'Exposition, lui, est ouvert tout l'été jusqu'aux années 1940. Les usagers y trouvent une patinoire en bois pour se balader en patins à roulettes, des autos tamponneuses, des montagnes russes et d'autres manèges. Ils assistent à des représentations de vaudeville alliant comédie, chants et danses et à des projections extérieures de courts films. Les courses de chevaux deviennent hebdomadaires en 1941, durant l'été. Elles se déroulent toute l'année au rythme de trois ou quatre programmes par semaine entre 1971 et 2009, avant d'être interrompues.

Les sports

Avec les années, les amateurs de sport sont nombreux à fréquenter l'actuel site d'ExpoCité. En 1942, le Pavillon de l'agriculture devient l'aréna du club de hockey les As de Québec. Après l'incendie du bâtiment qu'on appelait le « petit Colisée », le grand Colisée est construit et devient le principal actif du parc de l'Exposition. À compter de 1949, le grand Colisée et le petit Colisée rénové accueilleront diverses compétitions sportives : patinage artistique, de fantaisie ou de vitesse, roller derby, crosse, cyclisme, moto-cross et combats de lutte ou de boxe. Ailleurs sur le site, les amateurs peuvent assister à des matchs de baseball ou à des courses automobiles. Depuis quelques années, on peut aussi pratiquer le karting et se perfectionner en soccer, football ou tir à l'arc dans certains bâtiments recyclés d'ExpoCité.

Culture et société

Le parc de l'Exposition devenu ExpoCité en 1997 a aussi accueilli des événements marquants dans d'autres domaines. En 1937 par exemple, lors du deuxième Congrès de la langue française au Canada, l'influent historien Lionel Groulx utilise pour la première fois l'expression « maître chez nous » dans un discours. En 1968, le congrès de fondation du Parti Québécois se déroule au Pavillon de la jeunesse (petit Colisée). Au même endroit se tient le premier Salon de la femme en 1971. Les 14 000 participants au 49e Congrès eucharistique international de 2008 se réunissent en divers endroits d'ExpoCité. Sans oublier les spectacles musicaux qui se multiplient à compter des années 1950 dans le petit Colisée et le grand Colisée.

Retour aux sources et promesses d'avenir

Avec la construction du Centre de foires en 1997, le site renoue avec sa tradition d'exposition commerciale axée sur l'innovation : salons de l'auto, des véhicules récréatifs, des artisans, de l'habitat, du golf et autres. Ces expositions présentent leurs nouveautés dans des kiosques rappelant les 375 « étalages d'exposants » du Palais de l'industrie construit en 1924. Le nouveau Centre Vidéotron inauguré en 2015 s'inscrit également dans la tradition d'un aréna sportif sur le site.

Contenus reliés au point d'intérêt

Images anciennes

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.