Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Saint-Jean-Baptiste > Points d'intérêt > Carnaval d’hiver de Québec

Carnaval d’hiver de Québec

Vidéos    Témoignages    Artefacts    Images anciennes   

Célébrer la saison froide

Chaque année, au cœur de la saison froide, le plus connu et le plus important carnaval d’hiver au monde répand une chaleureuse ambiance festive dans la ville de Québec. Des centaines de milliers de personnes venues d’un peu partout participent aux nombreuses activités se déroulant principalement à l’extérieur, sous la gouverne de Bonhomme Carnaval, le roi de la fête… dont on ignore la véritable identité.

Fêter l’hiver : une tradition à Québec

En 1893, un groupe d’hommes d’affaires présidé par l’ancien premier ministre Joly de Lotbinière met sur pied un carnaval de grande ampleur afin d’animer la saison morte et d’attirer des touristes. Le premier Carnaval d’hiver de Québec se déroule du 29 janvier au 3 février 1894.

Un palais de glace trône devant le parlement. Les rues sont décorées de sculptures sur glace et d’arches ornées de branches de sapin. La fête comprend une grande mascarade sur glace, une course de canots sur le fleuve et un défilé de chars allégoriques. Un carnaval semblable se déroule en 1896. Puis quelques festivités de moindre envergure se succèdent dans les décennies suivantes. La crise économique des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale y mettent un terme.

Le Carnaval de Québec devient annuel en 1955

L’idée refait surface au début des années 1950. En janvier 1955, le maire de Québec cède solennellement les clés de la ville à Bonhomme Carnaval, qui fait sa première apparition publique. Des duchesses et une reine font aussi partie de cette première édition renouvelée. Un palais de glace se trouve toujours au centre des festivités et la course en canot à glace entre Québec et Lévis demeure une activité phare. Un grand défilé de chars allégoriques attire également les foules.

Une fête chère aux Québécois

La longévité de cette fête hivernale repose sur son appropriation par les résidents de Québec qui participent en grand nombre aux activités, invitent leur parenté et leurs amis à les visiter pendant cette période et la soutiennent financièrement par l’achat d’effigies et de bougies. L’ancrage traditionnel est une autre force de l’événement. Canots à glace, raquettes à neige, traîneaux à chiens, bonhommes et châteaux de neige, glissade, patinage et autres sports d’hiver font en effet partie de la culture québécoise depuis toujours. Or, ces activités sont à la base du Carnaval et lui confèrent un attrait authentique auprès des visiteurs qui ont moins de contacts avec la saison froide.

Un carnaval en évolution

Un autre atout du Carnaval d’hiver de Québec est sa capacité à suivre l’évolution de la société. Tout en misant sur des éléments constants qui lui donnent son caractère distinctif : Bonhomme Carnaval – le héros de la fête –, les défilés de chars allégoriques, la sculpture sur neige, la course en canot, qui sont devenus des traditions, la programmation évolue au fil des ans. Des courses de traîneaux à chiens, par exemple, ont remplacé la course automobile sur chaussée glacée, et une première équipe féminine de canot à glace a pris part à la course en 1966. On a aussi modifié à plusieurs reprises le volet familial selon les demandes et la réponse du public. Quant aux duchesses, qui se sont éclipsées pendant 17 ans, elles sont de retour depuis 2013 dans un rôle différent. Elles ont notamment la responsabilité de réintroduire des activités dans tous les arrondissements de la ville afin de répandre l’esprit de la fête à tout venant, comme autrefois.

Le Carnaval demeure néanmoins centré au cœur du Québec historique, en face du parlement et sur les plaines d’Abraham, où la ville elle-même ajoute à la beauté de la fête. Sa raison d’être demeure l’hiver : l’appropriation des plaisirs d’hiver par la population, dans une ville marquée par la neige abondante et le froid. L’éternel sourire de Bonhomme rappelle à tous qu’il faut jouir de la vie en toute saison… quelles que soient la nature, l’origine et la résistance au froid véritables de ce chaleureux bonhomme de neige.

Contenus reliés au point d'intérêt

Vidéo

Carnaval de Québec

Le Carnaval est sûrement l’un des événements les plus connus et représentatifs de la ville de Québec. Jean Pelletier, alors directeur général, évoque ce qui en fait une fête exceptionnelle, ancrée dans les traditions hivernales des Québécois depuis plus d’un siècle. Il nous parle aussi du roi de la fête : Bonhomme Carnaval!


Témoignages

Christiane Côté : la vie d’une duchesse du Carnaval de Québec

Christiane Côté : la vie d’une duchesse du Carnaval de Québec

Le Carnaval est sûrement l’un des événements les plus connus et représentatifs de la ville de Québec. Jean Pelletier, alors directeur général, évoque ce qui en fait une fête exceptionnelle, ancrée dans les traditions hivernales des Québécois depuis plus d’un siècle. Il nous parle aussi du roi de la fête : Bonhomme Carnaval!


Artefacts

Effigie du Carnaval

Effigie du Carnaval

Effigie officielle de la 35e édition du Carnaval de Québec, en 1989. Collections de la Ville de Québec.

Trophée, 1896

Trophée, 1896

Trophée remporté par les Voltigeurs de Québec lors du championnat de hockey sur glace tenu lors du Carnaval de 1896. Objet sauvé lors de l’incendie du Manège militaire, le 4 avril 2008. Des traces de suie sont encore visibles.

Collection des Voltigeurs de Québec.


Images anciennes

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.