Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Saint-Jean-Baptiste > Points d'intérêt > Fontaine de Tourny

Fontaine de Tourny

Images anciennes    Art public

Un patrimoine coup de cœur

La fontaine de Tourny est si bien intégrée à l’environnement prestigieux de la colline Parlementaire que son concepteur semble l’y avoir érigée en même temps et dans le même élan que le parlement. Or, à l’origine, quelque 5000 kilomètres séparent ces deux monuments du patrimoine contemporain de la ville de Québec. Un détour par l’Écosse est même nécessaire pour comprendre l’étonnante histoire de cette fontaine.

Originaire de France

Mathurin Moreau, sculpteur de la ville de Dijon, en France, conçoit cette fontaine en 1853. La fonderie d’art du Val d’Osne en moule ensuite six exemplaires en fonte et présente l’une d’elles à l’Exposition universelle de Paris en 1855. La fontaine y remporte une médaille d’excellence, et le maire de Bordeaux tombe sous son charme en visitant l’Exposition. Il en acquiert deux exemplaires qu’il fait installer à chaque extrémité des allées de Tourny, au centre de sa ville.

La traversée du désert

Un siècle plus tard, en 1960, ces deux fontaines sont démontées pour construire un stationnement souterrain, puis elles sont vendues au poids. L’une revit à Soulac-sur-Mer, située dans la même région, mais l’autre se retrouve dans la cour d’un antiquaire de Saint-Ouen, près de Paris, à sec et en morceaux. Triste intermède pour cette fontaine dédiée à l’univers marin.

Pendant que sèchent sur place les quatre enfants du niveau supérieur célébrant la pêche et la navigation, les personnages du bassin principal qui représentent d’antiques dieux grecs liés aux fleuves et les nymphes aquatiques appelées naïades, tout autant que les poissons, grenouilles, coquillages et plantes aquatiques, la fontaine privée de son élément vital se dégrade.

Nouveau coup de cœur

Au début des années 2000, l’homme d’affaires de Québec Peter Simons visite cet antiquaire et tombe à son tour en amour avec la fontaine. Il l’acquiert cependant dans un tel état de dégradation qu’il doit faire appel à un spécialiste parisien de la statuaire métallique afin de la restaurer. Certains éléments abîmés ou perdus seront même reconstitués de toutes pièces. Une fois la fontaine remise à neuf, Peter Simons la fait transporter jusqu’à sa nouvelle terre d’accueil : Québec.

Son intention est d’offrir ce somptueux cadeau à la population de Québec pour le 400e anniversaire de la ville, qui sera célébré en 2008, pour témoigner du fort sentiment d’appartenance qui lie sa famille d’origine écossaise à Québec depuis cinq générations.

Une rivière de perles

Ce geste généreux est accueilli avec enthousiasme par les autorités municipales qui se questionnent sur le site idéal pour installer la majestueuse fontaine. En concertation avec la Maison Simons et l’Assemblée nationale du Québec, la Ville décide de l’implanter en face du parlement, au centre du rond-point de l’avenue Honoré-Mercier, où son style et ses ornements sculptés du 19e siècle se marieront au bâtiment de la même époque.

Pendant deux ans, la Commission de la capitale nationale et la Ville de Québec procèdent à la préparation du site. Des spécialistes installent un système de pompage et de filtration des eaux. Ils revoient aussi l’aménagement paysager afin de créer un écrin pour ce bijou, puis ils posent un système d’éclairage pour que le joyau brille la nuit. La fontaine est ensuite assemblée sur place.

Un flot d’amour

La mise en eau et l’inauguration officielle de la fontaine de Tourny ont lieu le 3 juillet 2007, jour de la fête de la ville de Québec, un an avant les célébrations de son 400e anniversaire. Peter Simons, le maire de Québec, plusieurs dignitaires et quelques centaines de personnes participent à l’événement. L’auteure Marie Laberge fait la lecture du texte qu’elle a composé en mémoire des liens qui unissent le Québec et la France depuis quatre siècles, gravé sur la plaque apposée au pied de la fontaine : « Ici, le Québec s’affirme, loyal et fier, courageux pour toujours, et déterminé à ne pas mourir »… comme cette fontaine.

Depuis ce jour, la fontaine de Tourny fait tourner les têtes. La population de Québec l’a adoptée instantanément et les touristes se pressent pour l’admirer. En un rien de temps, elle est devenue un attrait incontournable de la ville de Québec.

Contenus reliés au point d'intérêt

Images anciennes


Art public

Fontaine de Tourny

Mathurin Moreau, sculpteur, et Michel Liénard, concepteur du décor

2007

Place de l’Assemblée-Nationale

La fontaine de Tourny, avec ses vasques superposées et ses multiples jets d’eau, célèbre l’univers marin. Quatre statues symbolisant un fleuve et ses affluents occupent le bassin inférieur. De 1857 à 1960, la fontaine agrémentait les allées de Tourny, dans la ville de Bordeaux. Démantelée, elle a été acquise en 2003 par la Maison Simons, qui l’a fait restaurer et l’a offerte à Québec pour ses 400 ans.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.