Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Saint-Roch > Points d'intérêt > Centre Jacques-Cartier

Centre Jacques-Cartier

Former, se prendre en main

Le Centre Jacques-Cartier ouvre ses portes en 1993 dans l’ancien couvent Jacques-Cartier rénové et recyclé. Ce centre d’insertion scolaire et professionnelle propose aux jeunes de 16 à 35 ans une approche globale et novatrice. Ils peuvent y résider, y développer des projets de vie et se préparer à les réaliser. Le Centre participe aussi à la vie communautaire du quartier Saint-Roch.

D’abord un couvent pour jeunes filles

En 1909, cet édifice tout neuf est prêt à accueillir l’école pour jeunes filles Notre-Dame-de-Jacques-Cartier, gérée par les Sœurs de la congrégation de Notre-Dame, comme plusieurs autres écoles de Québec. À cause de la forte baisse démographique qui affecte le quartier Saint-Roch dans la seconde moitié du 20e siècle, l’école doit fermer ses portes au cours des années 1980.

On cherche alors une nouvelle vocation au bâtiment.

Créer un nouveau milieu de vie

Comme le quartier s’est aussi appauvri, on décide d’y implanter un grand projet de réinsertion scolaire et professionnelle pour jeunes en difficulté. L’ancien couvent deviendra un lieu de résidence, un centre de formation et un milieu de vie communautaire.

En 1992, parallèlement aux rénovations entreprises dans l’édifice, on crée un organisme à but non lucratif, le Centre Jacques-Cartier, qui prendra possession des 27 unités d’habitation, des ateliers et des salles communautaires l’année suivante. Les premiers résidents y emménagent en 1994.

Développer des projets individuels et communautaires

La mission du Centre Jacques-Cartier est de favoriser la réinsertion scolaire et professionnelle des jeunes décrocheurs de 16-35 ans par l’élaboration de projets de vie, l’acquisition de compétences et la participation à des activités de groupe.

Le Centre est géré à 80 % par les jeunes qui participent à ses activités ou qui y résident temporairement. Cet incubateur de projets conçus, évalués et développés de façon démocratique par les jeunes est encadré par des formateurs professionnels. Ce soutien professionnel contribue à l’atteinte des objectifs et à la bonne marche du Centre.

En plus de soutenir le démarrage d’entreprises et divers projets à caractère social, artistique et écologique, le Centre offre des formations en atelier. Par exemple, des ateliers sur le travail du bois ou les techniques de cirque; ce dernier étant organisé en partenariat avec le Cirque du Soleil. Toutes ces activités visent à développer les habiletés et compétences des jeunes, leur estime de soi et leur intégration sociale, afin de rompre leur isolement et d’éviter leur découragement.

Le Tam-Tam Café

Le restaurant Tam-Tam Café, qui occupe le rez-de-chaussée depuis 1997, est un projet issu du Centre pleinement intégré à sa mission. Les profits du Café sont réinvestis dans les projets des jeunes, on s’approvisionne localement le plus possible et on propose des formations aux métiers de la restauration.

Le Café se transforme tantôt en salle de spectacle, tantôt en salle d’exposition, pour la diffusion de projets en arts de la scène ou en arts visuels. Les activités du Tam-Tam Café sont gratuites et contribuent à l’animation culturelle de tout le quartier. C’est l’endroit par excellence pour prendre contact avec les membres et avec les activités du Centre Jacques-Cartier.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.