Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Vieux-Québec > Points d'intérêt > Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Reconstitutions 3D   Témoignages   Images anciennes   Plaques commémoratives

Magnificence et pouvoir

Le site archéologique des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis est désigné lieu historique national du Canada parce qu’aucun autre endroit au pays n’est aussi fortement associé au pouvoir colonial. Sous ces dômes de verre, vous apercevez les vestiges des quatre forts et châteaux Saint-Louis qui se sont succédé ici entre 1620 et 1834. Les archéologues y ont trouvé de véritables trésors ! 

L’histoire d’un site prestigieux

Pour mieux défendre Québec, Samuel de Champlain construit en 1620 un premier fort qu’il nomme Saint-Louis au sommet du cap Diamant. Six ans plus tard, il le consolide et s’y fait ériger une résidence en pierre. Le premier gouverneur en titre de la Nouvelle-France, Charles Huault de Montmagny, agrandit cette résidence pour en faire le premier « château » Saint-Louis : un bâtiment d’un seul étage, de 26 mètres sur 7, achevé en 1648.

En 1690, après le siège de Québec, le gouverneur Frontenac ajoute une batterie de canons et entreprend la construction d’un nouveau château Saint-Louis fortifié, qui sera quatre fois plus grand que le précédent, avec ses deux étages et ses pavillons latéraux. Il sera achevé en 1723.

Les bombardements de 1759 endommagent lourdement cet édifice. Les Britanniques doivent en démolir une partie mais restaurent ce qui est récupérable. Quelques années plus tard, le gouverneur Haldimand s’y trouve à l’étroit et fait construire le château Haldimand, un peu plus loin de la falaise. Mais le gouverneur James Craig préfère l’emplacement du château Saint-Louis qui offre une vue imprenable sur le fleuve et la région. Il l’agrandit et le met au goût du jour : fronton triangulaire et porche à colonnade typique du style palladien alors en vogue. Ce dernier château Saint-Louis sera détruit par les flammes en 1834.

Vestiges et souvenirs enfouis

L’aménagement de la première terrasse publique sur le même site, en 1838, cache les vestiges du château Saint-Louis et les enfouit dans la mémoire collective pour longtemps. On se rappelle d’eux à quelques occasions, par exemple lors de l’inauguration de la statue de Champlain, érigée sur l’emplacement du fort original, ou de la construction de l’hôtel Château Frontenac qui fait disparaître les restes du château Haldimand. Il faudra plus d’un siècle avant que l’archéologie révèle à nouveau la valeur exceptionnelle de ces vestiges.

Trésor patrimonial

La principale campagne de fouilles de 2005-2007 met au jour plus de 500 000 artéfacts et 500 vestiges architecturaux.

On retrouve les fondations des premiers forts construits par Champlain, en 1620 et 1626, et du premier château érigé par Montmagny. On découvre qu’il a été intégré à l’édifice agrandi par Frontenac et achevé sous Vaudreuil, en 1723. On identifie les traces du bombardement de 1759 et les réparations effectuées ensuite par les Britanniques. Le dernier château Saint-Louis britannique est aussi retrouvé et fouillé minutieusement.

Comme un grand nombre de ces vestiges sont associés aux aires de service : cuisine, office et garde-manger, four à pain, âtre et foyer, ces découvertes complètent à merveille les documents historiques. Grâce aux bâtiments secondaires tels que boulangerie, buanderie, serres, glacières, passages couverts, écuries, remises à voiture, etc., ainsi qu’aux innombrables objets trouvés sur place : vaisselle, parures vestimentaires, objets de décoration, et bien d’autres, on peut aujourd’hui comprendre avec précision comment s’organisait la vie quotidienne dans ces prestigieuses demeures des gouverneurs français et britanniques. Un véritable trésor sommeillait sous la terrasse !

Mise en valeur du site

En 2008, lors des fêtes du 400e anniversaire de la fondation de Québec, le site des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis a été rendu accessible au public et animé par des guides-interprètes de Parcs Canada. Plus de 300 000 personnes ont visité ces impressionnants vestiges. Depuis, la mise en valeur du site a été bonifiée et les lieux demeurent accessibles.

Contenus reliés au point d'intérêt

Reconstitution 3D

Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Cette reconstitution en trois dimensions résume l’évolution du site des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, depuis le logis de Champlain jusqu’à la terrasse Dufferin où sied le Château Frontenac. Des dômes de verre permettent aujourd’hui d’apercevoir les vestiges des forts et châteaux qui s’y sont succédés.


Témoignage

Jacques Guimont : fouiller le site des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Jacques Guimont : fouiller le site des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Fouiller un site aussi riche que celui des  Forts-et-Châteaux-Saint-Louis était un rêve pour un archéologue. Il suffit d'écouter Jacques Guimont pour s'en convaincre.


Images anciennes


Autre sujet relié au point d'intérêt

Château Haldimand

Château Haldimand

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.