Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Vieux-Québec > Points d'intérêt > Îlot des Palais

Îlot des Palais

Reconstitutions 3D   Artefacts   Images anciennes   Plaques commémoratives

Lieu de la mémoire économique de la Nouvelle-France

L’îlot des Palais est l’un des sites archéologiques les plus riches de Québec. Depuis les années 1980, les fouilles entreprises par des professeurs et des étudiants en archéologie de l’Université Laval ont mis au jour plusieurs couches de vestiges s’étalant du 17e au 20e siècle. Leurs travaux portent sur les trois palais et les deux brasseries qui se sont succédé sur le site. Bière et enseignement font ici bon ménage. 

De brasserie à palais

En 1668, l’intendant de la Nouvelle-France, Jean Talon, fait construire ici un grand bâtiment de pierre dans lequel il compte produire 4000 barriques de bière par année. Mais le projet est trop ambitieux pour la jeune colonie. La production cesse bientôt.

Quinze ans plus tard, l’intendant de Meulles propose d’agrandir le bâtiment pour en faire la résidence officielle des intendants. Le « palais de l’intendant » abritera aussi la salle du Conseil souverain, les magasins du roi et une prison. Il s’élève sur 3 étages et fait 67 mètres de long.

Un lieu de pouvoir

L’intendant est responsable de l’administration civile de la colonie : économie, commerce, justice et peuplement. Son influence dépasse celle du gouverneur, qui est chargé des affaires extérieures et militaires. Ce palais est donc un important centre de pouvoir non seulement à Québec, mais aussi dans l’ensemble de la colonie et dans les territoires sous influence française qui couvrent la moitié du continent.

Au feu !

Le 5 janvier 1713, un incendie détruit l’édifice. L’intendant Bégon et son épouse échappent de justesse au brasier mais trois de leurs domestiques y perdent la vie. Bégon fait ériger un nouveau palais en pierre plus prestigieux, devant l’ancien bâtiment qui sera reconstruit pour servir de magasin du roi et de prison. La nouvelle résidence de l’intendant repose sur d’imposantes caves voûtées qui existent toujours.

Un troisième édifice

Cette résidence achevée en 1719 est la proie des flammes six ans plus tard. L’ingénieur du roi Chaussegros de Léry la reconstruit sans y apporter de changements notables. Ce troisième palais résiste à la prise de Québec par les Britanniques en 1759 mais ces derniers y mettent le feu en 1775, quand les troupes révolutionnaires américaines s’en emparent lors de l’assaut sur Québec.

Retour à la vocation originale

Le site retrouve sa vocation originale en 1852. L’Irlandais Joseph Knight Boswell y ouvre alors la plus importante brasserie de la ville. Il utilise les voûtes de l’ancien palais comme entrepôt pour ses tonneaux de bière et fait construire plusieurs autres bâtiments. En 1952, la brasserie Boswell fusionne avec sa concurrente Dow. Les opérations brassicoles se poursuivent jusqu’en 1968, puis les installations sont presque entièrement démolies.

Un chantier-école capital

Au début des années 1980, les professeurs d’archéologie de l’Université Laval proposent de faire de l’îlot des Palais un chantier-école. Conscients du potentiel archéologique exceptionnel du site, ils suggèrent que les étudiants de premier cycle s’y initient au travail de terrain sous la direction d’un professeur et de leurs collègues des cycles supérieurs. Les premières campagnes de fouilles mettent au jour les vestiges de la brasserie originale et du premier palais de l’intendant. Dans les années 2000, les fouilles portent sur l’ensemble de l’îlot, à différentes époques.

Parmi les artéfacts trouvés ici, on compte plusieurs objets de la traite des fourrures destinés aux Amérindiens, notamment des pièces de fusils richement décorées. D’anciennes portions de palissade et de quai ont aussi été mises au jour. La découverte la plus étonnante demeure celle de quatre figurines égyptiennes que les archéologues ont associées à l’intendant Dupuy, qui était un grand égyptomane.

Ce chantier de fouilles auquel s’est associée la Ville de Québec est devenu au fil du temps le plus important de la capitale. Des centaines de professionnels y ont complété leur formation.

Contenus reliés au point d'intérêt

Reconstitution 3D

Îlot des Palais

Îlot des Palais

Cette reconstitution en trois dimensions résume les premiers siècles d'évolution du site de l'Îlot des Palais, sur lequel trois palais de l'intendant de la Nouvelle-France se sont succédé.


Artefacts

Objets de traite

Objets de traite

Objets de traite parmi lesquels figurent une bague dite de jésuite, des médailles religieuses, des hameçons et des perles de verre. 1686-1713. Trouvé sur le site du palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.

Garde d'épée

Garde d'épée

1725-1760. Trouvé sur le site du palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.

Plaque de couche en laiton

Plaque de couche en laiton

1716-1760. Trouvé sur le site du palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.

Mécanisme de fusil en fer

Mécanisme de fusil en fer

1725-1760. Trouvé sur le site du Palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.

Cruche en terre cuite commune saintongeaise

Cruche en terre cuite commune saintongeaise

1686-1713. Trouvé sur le site du palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.

Creusets pour l’évaluation des métaux précieux

Creusets pour l’évaluation des métaux précieux

1725-1760. Objets utilisés dans les activités de prospection en Nouvelle-France. Trouvés sur le site du palais de l’intendant. Collections archéologiques de la Ville de Québec.


Images anciennes


Autres sujets reliés au point d'intérêt

Brasserie Jean Talon

Brasserie Jean Talon

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Industrie de la potasse

Industrie de la potasse

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Voûtes du Palais de l'intendant

Voûtes du Palais de l'intendant

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.