Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Interprétation > Découvrir Québec > Vieux-Québec > Points d'intérêt > Parc Montmorency

Parc Montmorency

Reconstitutions 3D   Images anciennes   Art public   Plaques commémoratives

Lieu historique national

Le parc Montmorency s’étend sur une partie de la première terre cultivée en Nouvelle-France, celle de Louis Hébert et de sa femme Marie Rollet. On y trouve d’ailleurs un monument érigé à leur mémoire et à celle d’autres pionniers de la colonie. L’autre monument du parc, dédié à George-Étienne Cartier, aide à comprendre pourquoi on qualifie parfois Québec de « Vieille Capitale ».

Deux monuments commémoratifs

Au début du 20e siècle, on rend habituellement hommage à un personnage historique en lui érigeant une statue. Les deux monuments qu’on trouve dans le parc, comme plusieurs autres qui ornent la ville de Québec, témoignent du courant nationaliste qui animait les Canadiens français au tournant des 19e et 20e siècles, en tant que peuple fondateur du Canada avec les Britanniques.

Le monument dédié au couple Hébert-Rollet est inauguré en grande pompe le 3 septembre 1918, en présence du premier ministre du Québec Lomer Gouin. Il déclare devant une foule nombreuse : « Fidèle à sa devise (« Je me souviens »), notre province s’est pieusement et sagement souvenue des grands noms de son histoire et elle ne cesse, chaque année, d’élever des monuments à la mémoire de ceux […] qui ont pu illustrer la patrie. » Un second orateur voit dans Louis Hébert « le père de notre agriculture » et un troisième souligne que Marie Rollet n’est que la première de « ces fortes générations de femmes qui se sont succédé dans notre pays depuis trois siècles ».

Mais qui sont Louis Hébert et Marie Rollet ?

Un couple pionnier

L’apothicaire parisien Louis Hébert fait un premier séjour en Amérique en 1606-1607, à Port-Royal, en Acadie. Il y retourne avec sa femme de 1610 à 1613, puis des dissensions dans la colonie les obligent à rentrer en France.

Champlain recrute à nouveau le couple et leurs trois enfants en 1617 et les emmène avec lui à Québec. Ce sera la première famille à s’établir en permanence en Nouvelle-France sur une terre située au sommet du cap Diamant. Celle-ci s’étend du parc Montmorency actuel jusqu’aux rues Couillard et Hébert. Elle comprend notamment les sites actuels de la basilique-cathédrale de Notre-Dame et du Petit Séminaire de Québec. Louis Hébert y cultive des céréales, des légumes, des plantes médicinales et des pommiers de Normandie. Il soigne aussi les malades, entre autres des Amérindiens avec qui il entretient de bonnes relations.

Marie Rollet l’assiste dans la culture de la terre, le soin des malades et l’évangélisation des Amérindiens. En 1627, après la mort accidentelle de son mari (il a glissé sur une plaque de glace), Marie Rollet épouse Guillaume Hubou. Elle s’éteindra en 1649. Leur fille Guillemette, mariée à Guillaume Couillard, assurera leur descendance.

Un lieu historique national

L’ancienneté de l’occupation agricole du couple Hébert-Rollet n’est cependant qu’une des raisons invoquées par le gouvernement du Canada pour désigner le parc Montmorency « lieu historique national » en 1949.

Le monument dédié à sir George-Étienne Cartier, l’un des pères de la Confédération canadienne, nous met sur la piste d’un autre motif majeur. En effet, il se situe à l’endroit exact où s’élevait le parlement du Canada-Uni qui a été ravagé par un incendie. En 1864, c’est là qu’on a préparé la première version de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique, le document fondateur du Canada actuel.

Une capitale à mi-temps

À cette époque (de 1849 à 1867), des rivalités régionales sur l’emplacement de la capitale du Canada-Uni aboutissent à un compromis : Québec et Toronto hébergeront tour à tour le siège du gouvernement, le temps d’un mandat. Dans les années 1860, Québec est donc une capitale nationale à mi-temps. Elle caresse aussi l’espoir de devenir la capitale du futur Canada, mais la reine Victoria d’Angleterre en décide autrement. C’est elle qui fixe la capitale du pays à naître en 1867 à Bytown, bientôt renommée Ottawa, petite ville périphérique qui n’avait aucune prétention à ce titre.

Depuis ce temps, il arrive qu’on qualifie Québec de « vieille capitale ».

Contenus reliés au point d'intérêt

Reconstitution 3D

400 ans d'évolution des terres de Marie Rollet et Louis Hébert

400 ans d'évolution des terres de Marie Rollet et Louis Hébert

Voyez comment les terres des premiers colons de Québec se sont transformées, afin de devenir l'un des plus importants secteurs du Vieux-Québec.


Images anciennes


Art public

Monument Louis-Hébert

Alfred Laliberté, sculpteur, et M.-E. Charest, architecte

1918

Parc Montmorency

La statue principale de ce groupe sculpté honore la mémoire de celui qui est considéré comme le premier « colon canadien », Louis Hébert, établi à Québec en 1617. À droite, sa femme Marie Rollet et ses trois enfants; à gauche, Guillaume Couillard, gendre de Hébert et l’un des premiers habitants de la Nouvelle-France.

Monument Sir-George-Étienne-Cartier

George William Hill

1920

Parc Montmorency

La statue est une réplique de celle qui a été érigée en 1919 dans le parc du Mont-Royal à Montréal et qui est considérée comme le chef-d’œuvre de Hill. Figure notoire de l’histoire canadienne, sir George-Étienne Cartier est immortalisé dans sa fonction de parlementaire. Sur le socle, on peut lire sa devise : « Franc et sans dol », c’est-à-dire sans tromperie.


Autres sujets reliés au point d'intérêt

Porte Prescott

Porte Prescott

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Premier brevet d'invention

Premier brevet d'invention

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Premier cimetière de Québec

Premier cimetière de Québec

Plaque commémorative
Plaque commémorative

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.