Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Patrimoine urbain > Fiche

Patrimoine urbain - Fiche

Néogothique

Le style architectural néogothique, en vogue de 1830 à 1860 environ, s'inspire de l'architecture gothique du Moyen Âge qui est adaptée à l'esprit de l'époque victorienne. Ce style apparaît tout d'abord en Angleterre vers 1750 puis se répand à travers l'Europe avant d'atteindre l'Amérique du Nord. Les esprits romantiques y trouvaient une réponse à la sévérité de l'architecture néoclassique. L'art gothique du Moyen Âge étant associé à une période de grande ferveur religieuse, le style néogothique devient très rapidement le principal style pour la construction des églises. Cette architecture aura cependant une vie courte à Québec. Il devient rapidement le style de prédilection de l'Église protestante, et les communautés catholiques s'en éloignent après l'engouement des années 1850-1860. Il sera par la suite surtout réservé à la communauté anglophone de Québec notamment pour les édifices érigés par les communautés qui se destinent aux oeuvres charitables (asiles, orphelinats, etc.). Les éléments caractéristiques de cette architecture médiévale, originairement structuraux, sont repris à des fins essentiellement décoratives. Le style néogothique se caractérise par l'emploi de l'arc brisé ou en ogive pour tous les types d'ouvertures, par des créneaux à la manière des demeures féodales, par des contreforts et des pinacles à fleurons et par des rosaces ornées de vitraux. Le symbolisme des formes médiévales et les silhouettes pittoresques qui en résultent ne manquent pas de frapper l'imagination populaire. Bien qu'il ait surtout été prisé pour la construction religieuse, il a aussi été adapté pour l'architecture domestique, notamment pour certaines villas pittoresques implantées dans des sites naturels. On retrouve ainsi sur certaines demeures un nouveau vocabulaire ornemental : lucarne-pignon en façade, ouvertures surmontées d'un arc d'ogive, des pinacles, des motifs de bois découpés longeant la corniche, des grosses moulures en boudin ou en forme de « chapeau de gendarme ». L'utilisation de la brique et de fenêtres dotées de carreaux losangés est également caractéristique des maisons néogothiques.


Liens à découvrir

Éclectisme et styles historiques

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.