Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Toponymie - Répertoire des toponymes > Fiche du toponyme

Fiche du toponyme

Claire-Fontaine

rue de

fin 18e siècle

Saint-Jean-Baptiste; Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Au 17e siècle, Abraham Martin (voir aussi Abraham-Martin) possède une terre qui recouvre le cœur du territoire de l'actuel quartier de Saint-Jean-Baptiste. Tout à côté de sa maison jaillit une fontaine vive et abondante qui donnera son nom à la terre de Martin : la claire fontaine. La terre sera vendue aux Ursulines par ses héritiers. Après la Conquête, les sœurs concèdent l'emplacement de la claire fontaine à Jean-Marie Deguise dit Flamand qui, en 1762, y établit une tannerie alimentée par l'eau de la fontaine.

Sources

Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Concorde no 7, juillet 1951, p. 20; Ville de Québec. Saint-Jean-Baptiste : entre faubourg et centre-ville, Les quartiers de Québec, 1988, p. 5; Commission de toponymie. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, 1994, p. 3.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.