Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Patrimoine

Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Toponymie - Répertoire des toponymes > Fiche du toponyme

Fiche du toponyme

Belle-Angélique

rue de la

3 octobre 2016

Quartier 4-3

Charlesbourg

Château Bigot

Angélique Renaud d’Avène des Méloizes (1722-1792), mieux connue sous le nom de madame de Péan, naît à Québec et fait ses études à l’école des Ursulines. En 1746, elle épouse Michel-Jean-Hugues de Péan, aide-major qui devient l’homme de confiance de l’intendant François Bigot (1703-1778), arrivé en Nouvelle-France en 1748. L’intendant fréquente ce couple bien en vue de la colonie et s’éprend de la belle Angélique, réputée pour son charme, sa vivacité d’esprit et ses qualités d’hôtesse. Une liaison se noue sous le regard indulgent de monsieur de Péan, qui en aurait retiré certains privilèges. En 1760, madame de Péan part définitivement pour la France en compagnie de Bigot et de son époux. Devenue veuve en 1782, elle se consacre aux démunis, en particulier aux familles canadiennes venues vivre en Touraine, région où elle s’est établie. Elle est décédée à Blois.

Sources

Résolution CV-2016-0719 de la Ville de Québec, 3 octobre 2016; Banque toponymique de la Ville de Québec – Été 1759 – État de siège. Juliette Rémillard, « Renaud d’Avène des Méloizes, Angélique », dans Dictionnaire biographique du Canada, [en ligne], Université Laval/University of Toronto, 2003–, consulté le 7 juin 2016.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.