Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Espace presse > Communiqués > Communiqué

Communiqué

Inauguration du centre communautaire du Jardin et de l’œuvre d’art La trajectoire

Inauguration du centre communautaire du Jardin et de l’œuvre d’art La trajectoire

Québec, le 2 septembre 2017 – La Ville de Québec a inauguré aujourd’hui le centre communautaire du Jardin, situé dans l’arrondissement de Charlesbourg, ainsi que l’œuvre d’art La trajectoire des artistes Jean-François Cooke et Pierre Sasseville. Ce centre aura une double vocation puisqu’il comporte des habitations sociales. Cette inauguration s’est déroulée en présence de MM. Régis Labeaume, maire de Québec, Patrick Voyer, conseiller du district des Monts et membre du comité exécutif et François Blais, député de Charlesbourg, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre de la Capitale-Nationale.

« Voilà un projet bien intégré dans son milieu où les partenaires ont su créer une synergie afin de répondre à divers besoins. Des activités de loisirs familiales pour les uns et des logements locatifs abordables pour les autres. Cela correspond exactement à notre volonté de mixité sociale dans les divers quartiers », a commenté M. Régis Labeaume, maire de Québec.

« Le milieu nous a formulé ses besoins en matière de logement communautaire. Nous avons combiné ces demandes à celles des loisirs. Ainsi, les locaux inaugurés aujourd’hui sont multifonctionnels en plus de répondre aux critères d’accessibilité universelle. La Ville est active en matière d’accessibilité universelle depuis plus de 25 ans. Plusieurs bâtiments offrent des installations accessibles afin de favoriser une plus grande intégration des personnes dans leur milieu de vie », a précisé M. Patrick Voyer, conseiller municipal du district des Monts et membre du comité exécutif.

La grande salle du centre peut contenir 300 personnes. D’une hauteur d’un étage et demi et bien équipée, elle est conçue pour accueillir des événements culturels. Les autres espaces accueilleront des activités diverses allant de la danse au conditionnement physique en passant par des ateliers de toutes sortes. 

« Je suis très heureux de voir ce projet de centre communautaire multifonctionnel se concrétiser, car il viendra répondre aux besoins des citoyens de ce secteur de Charlesbourg. Le fait qu’il s’agisse d’un immeuble à usage mixte, où loisir et logements cohabiteront, en fait un projet porteur pour la population locale. Je suis convaincu que cet établissement aura un impact positif sur la qualité de vie des gens du quartier », s’est exprimé M. François Blais, député de Charlesbourg, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Cette première partie du projet, comprenant le centre communautaire et l’œuvre d’art, a coûté 2,6 millions $ à la Ville de Québec. À cette somme, s’ajoutent 777 000 $ du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur portant l’investissement total à 3,3 millions $.

« Il est essentiel que la population ait accès à des installations sportives, culturelles et récréatives de qualité pour lui permettre de pratiquer ses activités préférées à proximité. Je me réjouis donc de l’inauguration de ce centre qui s’arrime parfaitement aux orientations de la politique Au Québec, on bouge! Un tel centre communautaire, j’en suis convaincu, saura s’inscrire durablement dans le cœur des habitants du quartier. Nous souhaitons qu’ils se l’approprient et l’occupent pour en faire un carrefour vivant et stimulant », a souligné le ministre Sébastien Proulx.

Une œuvre ludique symbolisant la vie en communauté
Près du centre communautaire, l’œuvre d’art La trajectoire du duo d’artistes Cooke-Sasseville rassemble 24 outardes sur un imposant tuyau turquoise. Cette sculpture de près de huit mètres est à la fois ludique et accueillante. Les outardes symbolisent l'entraide et l'atteinte d'objectifs communs. Semblant voler ensemble vers le centre communautaire, elles illustrent l'esprit de groupe lié à la vocation de l'établissement.

L’œuvre a été réalisée conformément à la politique d'intégration des arts à l'architecture du gouvernement du Québec, au coût de 53 460 $. Elle s’inscrit dans la Vision de développement de l’art public de la Ville de Québec adoptée en 2013.



Com-360

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.