Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > Citoyens > Propriété > Arbres, plantes et pelouses - Protection des végétaux

Arbres, plantes et pelouses - Protection des végétaux

Les plantes et les arbres embellissent notre environnement et contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau. La Ville intervient tant en foresterie qu’en horticulture pour protéger et favoriser la croissance de ces végétaux en observant une gestion écologique des espaces verts.

Protection des arbres

Un arbre constitue une richesse et un héritage horticole. Voilà pourquoi la Ville met tout en œuvre pour protéger et gérer sainement son capital vert.

  • Entretenez adéquatement vos arbres et pensez à la protection hivernale de vos végétaux.
  • Lorsqu’un symptôme se présente, renseignez-vous sur la maladie ou l’insecte affectant votre arbre.
  • Si les dommages ne sont pas importants ou que le ravageur n’est pas récurrent, soyez patient et tolérant. Si vous devez vous débarrasser du ravageur, optez d’abord pour des méthodes physiques (enlèvement manuel, utilisation d’un puissant jet d’eau). Si rien ne fonctionne, utilisez un produit à faible impact. Votre jardinerie saura vous informer sur les produits disponibles
  • Signalez à votre bureau d’arrondissement tout arbre présentant des symptômes de la maladie hollandaise de l’orme, du longicorne asiatique ou de l’agrile du frêne, de même que les arbres blessés ou morts.
  • Si votre arbre est mort, dangereux, dépérissant ou très malade, ou s’il constitue un obstacle à une construction autorisée par la Ville, consultez la page sur l’abattage d'arbres.

Protection hivernale des végétaux

Nos hivers québécois nous obligent à protéger nos végétaux et certains d’entre eux sont plus susceptibles d’être endommagés par la neige, le verglas, les opérations de déneigement et les produits de déglaçage.

Dès novembre, pensez à protéger vos végétaux. Dans le cas des arbustes, il est recommandé d’attendre que les feuilles soient tombées avant de les ficeler.

Les protections doivent être enlevées en mars ou en avril, lorsque la neige les recouvrant a fondu et que le sol a dégelé.

Signalez la présence de vos arbres

Indiquez l'emplacement de vos arbres à l'aide de trois tuteurs placés en triangle autour de l'arbre, s'ils sont en bordure de la rue;

Indiquez à l'aide d'un tuteur ou d'un écriteau les bordures décoratives et les murets qui sont plus hauts que les bordures de rue.

Ciblez les besoins selon l'espèce

Les arbres

Au mois de novembre, regrouper les branches à l'aide d'une corde en prenant soin de ne pas les briser.

À la fin du mois de mars, enlever délicatement la corde pour permettre le débourrement des feuilles.

Les conifères

Une protection est indiquée lorsqu’un conifère est fortement exposé aux vents et aux projections de la souffleuse. Dans de tels cas, une clôture à neige recouverte d’une toile synthétique ou de jute constitue un excellent choix. Vous pouvez aussi recouvrir le conifère d’un filet de plastique transparent qui prévient l’ouverture de la cime et le déchirement engendré par la souffleuse ou par les chutes de neige abondantes. Les haies auraient tout intérêt à être protégées d’une clôture à neige disposée en forme de tipi, avec une couverture hivernale plastifiée contre les sels de déglaçage.

Les autres types d'arbres

Selon leur localisation et leur âge, vous aurez à juger de la pertinence de protéger vos arbres d’une couverture hivernale. Dans ce cas, vous fixerez à l’arbre un madrier de bois (2’’ x 4’’) face au jet de la souffleuse, avec une attache de plastique ou de caoutchouc, en prenant soin de protéger le tronc pour ne pas endommager l’écorce. Au préalable, vous aurez ficelé les branches des jeunes arbres pour éviter que celles-ci ne cassent lors du dégel.

Les vivaces

Si vous avez des vivaces exposées aux sels de déglaçage, un moyen simple et efficace de les protéger est de les recouvrir d’une toile synthétique ou encore de feuilles mortes recouvertes d’une clôture à neige pour éviter qu’elles ne s’envolent au vent.

Le gazon

Il existe des couvertures imperméables spécialement conçues pour êtres étendues sur le gazon en bordure de la rue. Cette toile protège contre les agressions du sel et facilite le nettoyage au printemps.

Les arbustes

On protègera les arbustes en les ficelant avec une corde. Vous pouvez aussi les recouvrir d’une toile ou les entourer d’une clôture à neige.

Il est préférable d’attendre la chute des feuilles avant de les ficeler.

Les rosiers

Vous pourrez ficeler les rosiers, les recouvrir d’une toile ou de cônes en styromousse, selon leur rusticité et leur emplacement.

Vous prendrez soin de percer à plusieurs endroits les cônes pour assurer une circulation d’air et ainsi éviter des problèmes de moisissures et de maladies.

Utilisez des matériaux adaptés

Plusieurs options s’offrent à vous, selon le type de végétaux.

Toile synthétique (géotextile)

Ce type de toile laisse passer la lumière et permet à la plante de respirer. Beaucoup plus résistante que la jute, elle est simple d’application et réutilisable (plus de 10 ans).

Jute

La toile de jute offre une bonne protection et est moins coûteuse que la toile synthétique, mais elle est moins durable.

Couverture hivernale doublée de plastique

Cette couverture s’avère un excellent choix pour une protection efficace contre le sel de déglaçage et pour les végétaux exposés au grand vent. Vous prendrez soin de laisser au bas un espace suffisant pour permettre une circulation d’air. Cette couverture convient bien pour protéger les haies en bordure de rue. Dans ce cas, vous fixerez la toile sur la clôture à neige uniquement du côté exposé au jet de la souffleuse.

Clôture à neige en bois ou en plastique

Il existe différentes qualités dans ce type de protection en fonction de l’essence de bois, du nombre de broches et de l’espacement entre les lattes. Le cèdre demeure le meilleur choix puisqu’il résiste à la pourriture et est très léger, mais il est aussi plus dispendieux à l’achat.

Les clôtures de plastique n’ont pas de corps. On doit les fixer sur des tuteurs de bois ou de métal pour assurer une bonne protection.

Ces deux types de clôture sont réutilisables.

Filet de plastique

Cette protection est efficace contre le verglas et les fortes chutes de neige. Elle évite aux branches de se briser. Elle n’est pas indiquée pour des arbustes ou conifères en massifs (haies) et ne protège pas contre le sel.

Vos biens sont endommagés lors d'une opération déneigement?

La Ville ne sera pas nécessairement responsable des bris causés lors des opérations de déneigement. Pour l'être, une faute ou une négligence doit avoir été commise lors des opérations. Il importe donc de vous assurer que vos aménagements sont suffisamment solides pour affronter les rigueurs de l'hiver. Dans le cas où vous pouvez démontrer qu'une faute ou une négligence a été commise, il est possible de faire une réclamation pour bris.

Renseignements supplémentaires

Pour plus de renseignements sur la forêt urbaine de la ville de Québec, consultez la section Planification et orientations - Forêt urbaine et milieux naturels.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2016. Tous droits réservés.