Passer au contenu

Ville de Québec

Questions fréquentes

Vous voulez en savoir plus ?

Vous voulez en savoir plus ? Dans cette section, vous trouverez les réponses aux questions les plus fréquentes concernant la collecte des résidus alimentaires.

1 – Le matériel

Où sont fabriqués le sac mauve et le contenant de cuisine ?

Le matériel est fabriqué au Québec :

  • Le sac mauve : à l’usine de Polykar qui est située à Montréal.
  • Le contenant de cuisine : par Plastiques Moore à Saint-Damien.

Qu’est-ce qui arrivera avec les sacs mauves après la collecte ?

Ils seront mis en valeur. La Ville travaille actuellement à trouver une technologie de recyclage des sacs adaptée à ses besoins.

Est-ce que le sac sera fabriqué à partir de plastique recyclé ?

Pour débuter, les sacs seront fabriqués avec 10 % de plastique recyclé et ce afin d'atteindre les performances de résistance désirée pour la collecte. En effet, l'ajout de plastique recyclé altère les propriétés mécaniques de celui-ci. Toutefois, après le démarrage de la collecte des résidus alimentaires, des essais supplémentaires seront faits pour y augmenter le taux de plastique recyclé sans nuire à son utilisation.

2 – La distribution du matériel

À quel intervalle les sacs seront-ils distribués ?

Les rouleaux de sacs seront distribués aux 6 mois à domicile.

Si je manque de sacs mauves avant la distribution suivante, où puis-je m’en procurer ?

Il est possible de s’en procurer gratuitement dans certains immeubles municipaux (bureaux d’arrondissement, au comptoir de certaines bibliothèques et certains centres communautaires). Il suffit d’appeler au 311 pour connaître les endroits pour son secteur.

Comment le matériel pour la collecte sera-t-il distribué dans les immeubles multilogements ?

Tous les résidents de multilogements recevront le matériel de départ (contenant de cuisine, sacs mauves et guide d’information) à la porte de leur logement. Le nécessaire sera fait pour accéder à l’intérieur des immeubles.

Ensuite, une distribution de rouleaux de sacs mauves se fera aux six mois selon les modalités suivantes :

  • Directement à chaque porte pour les immeubles de 50 unités et plus et pour les immeubles dont les portes des logements sont accessibles de l’extérieur ;
  • En boîte dans l’entrée pour les immeubles de 49 unités et moins et pour les immeubles dont les portes des logements ne sont pas accessibles de l’extérieur.

Est-il possible de modifier la quantité de sacs mauves livrés à domicile aux 6 mois ?

Pour l’instant, il n’est pas possible de modifier la quantité de sacs livrés à domicile. C’est un rouleau de 48 sacs par unité d’habitation par période de 6 mois.

Le déploiement a eu lieu dans mon secteur, mais je n’ai pas reçu mon matériel ou j’en ai reçu un incomplet ou défectueux.

Lorsque la demande est admissible, le 311 pourra vous indiquer où se procurer le matériel manquant ou prévoir une nouvelle livraison, selon les cas.

À noter que l’anneau du contenant servant à tenir le sac mauve ne peut pas être remplacé en cas de perte ou bris accidentels après utilisation.

3 – Le choix du type de collecte

Pourquoi le choix d’une collecte par sacs plutôt qu’une collecte par bacs ?

La collecte des résidus alimentaires par sacs existe déjà dans plusieurs villes européennes en France, en Norvège et en Suède.

La collecte par sacs comporte plusieurs avantages pour les citoyens de Québec :

  • Pas de nouvelle collecte à implanter :
    • moins de camions sur la route;
    • moins d’émissions de gaz à effet de serre par les camions de collecte (potentiel de réduction de 3 158 tonnes de CO2 en moins par année);
    • pas de coûts liés à une collecte supplémentaire.
  • Accessible à tous : aux milieux densément peuplés, aux multilogements et aux industries, commerces et institutions (ICI), car elle ne demande pas d’espace ni de contenant supplémentaire.
  • Pas de bacs bruns à gérer, entreposer, entretenir et nettoyer.

Pourquoi avoir choisi une collecte par sacs de plastique et non par sacs compostables ?

  • Les sacs compostables ne résistent pas à la manutention et à la compaction dans les camions de collecte;
  • Le temps de décomposition des sacs compostables est plus long que le temps de séjour dans les digesteurs. Ils devraient donc être retirés;
  • Ils ne sont pas recyclables pour leur donner une seconde vie;
  • Le coût des sacs compostables est deux fois plus élevé.

4 – Le déploiement

Comment faire pour prendre part à la collecte des résidus alimentaires ?

Le matériel nécessaire (contenant de cuisine, sacs mauves et guide d’information) pour prendre part à la collecte des résidus alimentaires sera distribué gratuitement à chaque domicile de la Ville de Québec lors du déploiement progressif allant de novembre 2022 à avril 2023. Le calendrier de déploiement par arrondissement sera dévoilé dans les prochains mois.

Dès la réception du matériel à domicile, chacun pourra commencer à mettre ses résidus alimentaires dans les sacs mauves. Lorsqu’un sac mauve sera plein, il ne restera qu’à le nouer et à le déposer dans le même bac que celui de ses ordures. Ils seront ramassés ensemble selon le calendrier habituel de collecte.

Quand aura lieu de début de la collecte des résidus alimentaires pour les industries, commerces et institutions (ICI) ?

Le début du déploiement de la collecte des résidus alimentaires pour les ICI est prévu en 2023. Des sacs adaptés à leurs besoins seront distribués gratuitement. La Ville va dévoiler les informations et le calendrier de déploiement aux ICI en temps et lieu.

Est-il possible de ne pas recevoir le matériel afin de ne pas participer à la collecte ?

La compagnie de distribution est mandatée de laisser le matériel à chaque adresse. Après 3 mois d’essais, il sera toutefois possible de demander l’annulation des futures livraisons de sacs mauves en appelant au 311.

5 – Les services complémentaires

(compostage, collecte des feuilles)

Si je fais du compostage domestique, est-ce que je peux continuer à en faire lorsque la collecte des résidus alimentaires va débuter ?

Oui, la collecte par sacs mauves est un complément intéressant au compostage domestique :

  • Les sacs mauves peuvent être utilisés pour mettre tous les résidus alimentaires qui ne vont pas dans le composteur domestique (par exemple la viande et les produits laitiers);
  • La collecte par sacs peut être une solution de remplacement en hiver si le composteur est plus difficile d’accès.

Également, les sites de compostage communautaires demeureront ouverts, tant et aussi longtemps qu’ils seront utilisés.

Est-ce que la collecte de feuilles va se poursuivre ?

  • Les collectes spécifiques pour les feuilles sont maintenues à l’automne et au printemps. Aucun changement dans les collectes (feuilles, recyclage et ordures) n’est prévu.

Est-ce que la Ville va distribuer le digestat produit par la biométhanisation des résidus alimentaires ?

La biométhanisation ne produit pas de compost, mais du digestat qui sera majoritairement destiné au milieu agricole pour le moment. Une portion transformée de ce digestat pourrait cependant être éventuellement remise aux citoyens au cours des prochaines années. La Ville fournira plus de détails à ce sujet prochainement.

6 – Le choix de la biométhanisation

Pourquoi avoir choisi la biométhanisation et non le compostage ?

La biométhanisation offre les avantages suivants :

  • Temps de traitement des matières plus court et surface au sol moins importante que le compostage;
  • Potentiel de traitement d'une grande quantité de résidus alimentaires par l’usine de biométhanisation : 182 600 tonnes par an; ce qui aurait demandé un immense site de compostage;
  • La Ville a fait le choix de valoriser ses résidus alimentaires sur son territoire à courte distance et de ne pas les envoyer dans un site de compostage en périphérie;
  • La biométhanisation permet une synergie entre les infrastructures sur un même site afin de limiter le transport de la matière et de maximiser l’utilisation des installations déjà existantes :
    • l’incinérateur accueille le Centre de récupération de la matière organique (CRMO) A.
    • la conduite sous-terraine permet d’acheminer la pulpe de résidus alimentaires vers le centre de biométhanisation (CBMO) B.
    • les boues municipales de la station de traitement des eaux usées (C) peuvent être facilement acheminées au centre de biométhanisation pour y être valorisées.