Accueil / À propos de la ville / Planification et orientations / Aménagement urbain / Grands projets urbains / Aménagement des Jardins du Corps-de-Garde

Planification et orientations

Aménagement des Jardins du Corps-de-Garde

Un nouvel espace public au cœur du Vieux-Québec

Les Jardins du Corps-de-Garde prendront place sur le terrain vacant situé au pied du parc du Cavalier-du-Moulin, entre la rue Saint-Louis et l’avenue Sainte-Geneviève.

Les futurs Jardins du Corps-de-Garde seront composés d’arbres, de massifs horticoles favorisant la biodiversité, d’aires de détente, d’un jardin collectif et d’espaces gazonnés multifonctionnels propices aux rencontres et aux jeux libres. Les travaux d’aménagement mettront en valeur les fortifications du parc du Cavalier-du-Moulin et créeront un nouveau sentier piétonnier qui permettra de faire le lien entre la rue Saint-Louis et l’avenue Sainte-Geneviève.

Le site sera aménagé à partir de l’été 2021 par la Ville de Québec, grâce notamment à la collaboration de Parcs Canada, propriétaire du terrain, et à la Commission de la capitale nationale, propriétaire du parc du Cavalier-du-Moulin.

Fouilles archéologiques

Les fouilles archéologiques réalisées à l’été 2020 permettront de préciser les contraintes et les opportunités d’aménagement du terrain. La conservation des vestiges sera considérée à toutes les étapes du projet.

Démarche participative

Le projet d’aménagement des Jardins du Corps-de-Garde a été réalisé avec la collaboration de groupes du milieu et des résidants du Vieux-Québec. Des ateliers participatifs ont eu lieu à l’automne 2018, suivis au printemps 2019 d’une présentation du concept préliminaire aux participants. Au cours de cette démarche, les citoyens ont exprimé le désir de créer un lieu paisible de socialisation, invitant pour les familles et en harmonie avec le quartier.

Documentation

Historique

Durant les périodes coloniales française et anglaise, le parc du Corps-de-garde fut respectivement occupé par les premiers ouvrages de fortifications défendant Québec, par la cour arrière de la résidence de la célèbre veuve Péan, puis par un hôpital militaire. C’est sous la gouverne du comte de Frontenac que le major Provost y élève une première palissade de bois pour défendre la ville contre l’attaque de l’amiral Phipps en 1690. Puis, vers 1691, le cavalier du moulin y est érigé pour commander sur la première ligne de fortifications que prévoit construire l’ingénieur de Beaucours.

Situé au pied du cavalier, le site est alors occupé dès 1693 par la gorge d’un bastion. Ce bastion est démoli, quand, à compter de 1712, la première ligne de Beaucours est reculée pour être alignée sur le cavalier. Un hôpital militaire et ses dépendances occupent ensuite le site durant tout le XIXe siècle. Cet hôpital sera protégé par un corps-de-garde situé à l’entrée du terrain.

Principales étapes de réalisation

Ateliers participatifs avec les citoyens du Vieux-Québec

Septembre 2018

Conception du projet, études et analyses

À partir de l’hiver 2018 jusqu’à l’automne 2019

Présentation du concept préliminaire aux partenaires et aux groupes de citoyens du milieu

Printemps 2019

Travaux préparatoires du site et fouilles archéologiques

Été 2020

Élaboration des plans et devis

De l’automne 2020 à l’hiver 2021

Présentation du concept final

Hiver 2021

Début des travaux d’aménagement

Été 2021

Fin des travaux d’aménagement

Été 2022