En souvenir des fêtes passées

En 1908, le tricentenaire de Québec donne lieu à des célébrations grandioses. Du 19 au 31 juillet, des milliers de visiteurs convergent vers la ville pour commémorer sa fondation par Samuel de Champlain. Accueilli chaleureusement par la population, le prince de Galles, futur George V, inaugure la fête en présence des dignitaires représentant la ville, la province de Québec, le Canada, les États-Unis, la France et les colonies britanniques.

On affirme que ces deux semaines de festivités à Québec en juillet 1908 n’ont pas été égalées dans tout le Canada avant les célébrations entourant le centenaire de la Confédération en 1967. Entre autres manifestations, une escadre de navires de guerre venus du Royaume-Uni, des États-Unis et de la France se déploie sur le fleuve, devant Québec. Quelque 25 000 soldats, miliciens et marins canadiens, britanniques, français et américains défilent dans les rues, décorées pour la circonstance. Un spectacle réunit plus de 4 500 acteurs et figurants en costumes d’époque sur les plaines d’Abraham. Devant l’emplacement actuel du Musée national des beaux-arts du Québec, ils reconstituent en quelques tableaux les événements qui ont marqué l’histoire de la Nouvelle-France et les hauts faits militaires de la guerre de Sept Ans et des invasions américaines. Plusieurs banquets, l’inauguration d’un monument à Mgr de Laval, le premier évêque de Québec, ainsi qu’une messe solennelle, célébrée en plein air, complètent les festivités.

Le coût des célébrations s’élève à environ 340 000 $, défrayé par les trois paliers de gouvernement et des souscriptions privées. À cette somme, importante pour l’époque, il faut ajouter le montant de 560 000 $ destiné à acquérir et aménager les plaines d’Abraham pour en faire le parc des Champs-de-Bataille. En plus de ce parc urbain, qui constitue le legs du tricentenaire de Québec à ses citoyens, les fêtes ont laissé maintes traces sous forme d’archives documentaires et photographiques. L’exposition virtuelle Québec a le cœur à la fête! présente une partie de la riche collection des archives de la Ville de Québec sur les fêtes du tricentenaire, notamment des vues panoramiques impressionnantes, des cartes postales et des stéréogrammes. Vous constaterez que les foules enthousiastes du 300e anniversaire ne sont pas sans rappeler les marées humaines qui ont de nouveau envahi Québec en 2008.

Rédaction  : Denyse Légaré et Paul Labrecque

Sources  :
Jean-Marie Lebel et Alain Roy. Québec 1900-2000. Le siècle d’une capitale. Commission de la Capitale nationale et Éditions MultiMonde.
H.V. Nelles. L’histoire spectacle : le cas du tricentenaire de Québec. Montréal, Boréal, 2003.