Accueil / Citoyens / Patrimoine / Patrimoine urbain / Fiche

Patrimoine urbain

Fiche

Immeubles à logements

L’immeuble à logements est fréquent en milieu urbain, notamment dans les quartiers Montcalm et Saint-Sacrement de Québec. Bien que sa période de construction s’étende entre 1920 et 1970, il s’impose à partir de 1930. Les promoteurs et sociétés immobilières qui ont contribué au développement des quartiers de la ville au début du XXe siècle ont favorisé ce type après le Plex, puisqu’il permet d’obtenir une plus grande densité du tissu résidentiel. Il s’agit d’un bâtiment qui vient s’implanter sur un lot récemment développé ou sur un ancien lot qui doit être reconstruit à la suite d’un incendie. Doté d’un volume imposant, l’immeuble à logements possède habituellement deux à trois niveaux d’occupation coiffés d’une toiture plate ainsi qu’un plan rectangulaire ou carré. La porte d’entrée au centre de la façade est traitée de manière monumentale. Elle donne accès à quatre, six, huit ou plusieurs logements par le biais d’un puits d’escalier. Ce dernier, pouvant également être formé avec un avant-corps, est éclairé par une fenêtre verticale en bloc de verre et souligné par un couronnement. L’immeuble à logements est revêtu de brique ou de maçonnerie artificielle et des balcons, disposés de part et d’autre de la façade symétrique, viennent rythmer la composition d’ensemble. Les fenêtres rectangulaires sont à guillotine ou à battants avec impostes et parfois, jumelées. Elles sont ornées de linteaux ou de plate-bande.