Passer au contenu principal

En raison de travaux de maintenance, le site Internet et les différents outils Web de la Ville seront non fonctionnels le 25 octobre 2020. Nous sommes désolés pour les inconvénients.

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Bungalow

Le bungalow est popularisé en Californie à partir du début du XXe siècle, sous l’influence du style Prairie en vogue dans le Midwest américain. Voulant renouveler la forme de l’architecture résidentielle, il fait surtout son apparition au Québec après la Seconde Guerre mondiale. Ce type se substitue à la maison Arts and Crafts et à la maison Wartime Housing, entre autres grâce à la diffusion des plans standardisés de la SCHL. À Québec, le bungalow constitue la production courante des promoteurs et constructeurs des années 1940 à 1970. Il domine le développement des banlieues comme Sillery, Sainte-Foy, Charlesbourg et Beauport, en plus d’être présent en milieu rural à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Afin d’obtenir une touche d’originalité d’un bâtiment à l’autre, les concepteurs n’hésitent pas à puiser dans les influences diverses. La forme et l’apparence rustique de la maison traditionnelle québécoise ou du cottage Regency servent par exemple de source d’inspiration. Le bungalow est une maison unifamiliale destinée à la classe moyenne. Le plus populaire au Québec, le bungalow à long pan, se caractérise habituellement par un plan rectangulaire de plain-pied avec le sol, une toiture à deux versants et à faible pente recouverte de bardeau d’asphalte, une fenestration abondante, une absence d’ornementation, de même que par une ou plusieurs saillies : perron, galerie, bay-window et auvent. Les espaces intérieurs sont distribués de chaque côté d’un vestibule, séparant les pièces de jour et celles de nuit. Son implantation, en parallèle et en retrait avec la rue, lui permet de bénéficier d’une aire de stationnement sur le devant ou sur le côté du bâtiment. Au fil des années, la superficie du bungalow et son terrain ont par ailleurs tendance à augmenter. Plusieurs variantes du bungalow sont observables, car sa forme est simple et fonctionnelle. Il peut par exemple posséder un plan carré ou en L, des niveaux décalés (split-level), un toit plat ou à quatre versants, une saillie protégée par l’avant-toit droit, des fenêtres en paires ou en groupes de trois, des éléments de charpente ou des poteaux de saillies visibles ainsi qu’une cheminée qui devient souvent le seul élément vertical de la composition. Les différents matériaux offerts sur le marché permettent aussi de varier l’aspect extérieur du bâtiment. Les murs sont recouverts en maçonnerie de pierre ou de brique, ou encore de planche en bois, en aluminium, en plastique ou en fibre de bois.