COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Maison néoclassique québécoise

Cette maison peut en quelque sorte être comprise comme la version vernaculaire de l’architecture domestique québécoise. Issue du Régime français, elle a évolué sous le Régime anglais au contact du style néoclassique. Il s’agit d’une construction plus libre qui répond spécifiquement à des contraintes fonctionnelles, économiques et climatiques en regard au lieu d’érection et au statut social de ses occupants. La maison néoclassique québécoise connaît ainsi plusieurs variantes¿; du petit corps de logis dépouillé, elle peut prendre la forme d’une habitation villageoise plus développée et ornementée. Tout au long du XIXe siècle, elle est implantée à Québec en milieu rural et semi-urbain, ou encore dans les faubourgs. Malgré sa versatilité, la maison néoclassique québécoise possède des caractéristiques récurrentes permettant de définir ce type. De manière générale, elle présente une symétrie dans la composition de la façade. La toiture est à deux versants avec une pente d’environ 45 degrés. Celle-ci se prolonge au-delà des murs avant et arrière (gouttereaux) grâce à des larmiers incurvés qui protègent une galerie aménagée à l’avant. Les toitures sont recouvertes de tôle traditionnelle à baguettes, à la canadienne ou pincée. Lorsque les versants de la toiture sont droits, il n’est pas rare qu’un toit en appentis (ou auvent) recouvre l’espace de la galerie. Les combles sont pour leur part habités, comme en témoigne la présence de lucarnes. La maison est surhaussée par rapport au niveau du sol et possède fréquemment, dans son prolongement longitudinal, une cuisine d’été qui reproduit à plus petite échelle les caractéristiques du corps de logis principal. Le parement est en planche de bois posée à l’horizontale, en bardeau de cèdre ou en brique. L’ornementation demeure sobre avec des planches cornières et des chambranles autour des ouvertures. Des boiseries découpées peuvent quant à elles donner une touche pittoresque à la maison. Photo: Maison Cornelius-Krieghoff, 1015 Grande-Allée Ouest. Ville de Québec, 2017