COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Vernaculaire industriel

L’architecture vernaculaire industrielle, également désignée sous le terme d’architecture vernaculaire américaine, se rattache au courant industriel. Ce dernier est moins tourné vers la tradition, puisqu’il emploie de nouvelles méthodes et matériaux de construction. Le métal, le béton armé et le verre permettent l’émergence d’une architecture qui se caractérise par la simplicité et l’uniformité. La forme du bâtiment est mise en avant-plan à l’aide des éléments structuraux, une composition d’ensemble rationnelle et une ornementation sobre. Développée aux États-Unis puis introduite au Canada, l’architecture vernaculaire industrielle a connu une grande popularité et a contribué à la croissance rapide des villes, conséquente à l’explosion démographique. Elle marque donc principalement l’architecture résidentielle et se retrouve dans les quartiers et les banlieues de Québec. Davantage présente dans Limoilou, Montcalm ou à Vanier, elle est aussi populaire dans Saint-Sacrement, à Sainte-Foy et à Sillery. Elle se décline sous différents types dont la diffusion massive a contribué à la disparition des savoir-faire locaux traditionnels. D’un autre côté, elle a facilité l’accès aux plans et aux matériaux de construction, en plus de permettre l’érection rapide et à faible coût d’un bâtiment. L’architecture vernaculaire industrielle se distingue peu d’un point de vue stylistique, puisqu’elle reprend souvent les types du siècle précédent en les simplifiant, particulièrement dans l’architecture résidentielle. L’innovation est visible au chapitre des matériaux et des éléments architecturaux utilisés; les premiers sont usinés, tels que les poutres et les planches, tandis que les seconds, notamment les portes et les fenêtres, sont standardisés et distribués par catalogues ou revues. La volumétrie du bâtiment est simplifiée à l’extrême; elle se résume souvent à une boîte carrée dont l’austérité est amenuisée par des éléments décoratifs ou des toitures à pentes variables. Tous ces facteurs, en plus de l’utilisation de la charpente à claire-voie (Balloon Frame), accélèrent considérablement le processus de construction. Il est possible, selon les publicités de l’époque, de bâtir sa maison en quelques jours sans connaissance pratique préalable à partir d’un plan type que le client peut adapter à ses besoins et à ses moyens.