COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Rationalisme

Considéré par plusieurs comme une doctrine, le rationalisme prend forme au XXe siècle. Ses théories mettent en avant-plan les liens et l’apport nouveau de l’architecture eu égard à l’industrie et au développement des villes. Aux États-Unis, il est surtout associé à la conception des premiers gratte-ciel modernes par le groupe d’architectes de l’École de Chicago. Ceux-ci apportent un renouveau technique en construction avec l’utilisation d’une ossature métallique sans mur porteur, soit le mur rideau. À Québec, le rationalisme est principalement destiné aux bâtiments à usage industriel et commercial de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Alliant la solidité et l’utilité, le bâtiment issu de l’architecture rationaliste se caractérise par une simplicité monumentale et une mise en valeur de la qualité expressive des matériaux. La forme finale devient sans importance, puisque la fonction et la structure prédominent. En ce qui a trait à la fonction, l’extérieur doit rendre compte de l’organisation intérieure tandis que pour la structure, toute ornementation qui n’en fait pas partie est à proscrire. Le bâtiment d’allure rationaliste présente donc généralement un volume rectangulaire ou carré qui est coiffé d’un toit plat ou à faible pente. L'utilisation du béton armé et de l'acier permet de concevoir des espaces vastes et éclairés. Bien que les façades soient dépouillées d'ornements, des éléments décoratifs sont parfois puisés des répertoires des siècles précédents. Afin de rompre moins radicalement avec la tradition, des motifs formés par des appareillages ou des teintes de briques, de même que par des insertions de pierre sont employés. Les bandeaux, corniches et pilastres ainsi créés servent à marquer les éléments structuraux formés par la toiture, les niveaux ou les angles. Dans certains cas, les murs sont presque entièrement vitrés et des puits de lumière percent les toitures pour optimiser l’entrée de lumière naturelle.