Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Dom Bellot

Développé par l’architecte et moine français de l’ordre des Bénédictins Dom Paul Bellot (1876-1944), le style Dom Bellot ou le dombellotisme tente de renouveler le vocabulaire de l’architecture religieuse entre les deux conflits mondiaux, notamment en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Même s’il est un peu en marge du mouvement moderne, ce style s'inscrit dans la modernité par les principes rationalistes qu'il préconise. Exclusivement associé aux bâtiments à usage ou à connotation religieuse, il a marqué le Québec des années 1930 à 1960 par quelques réalisations de Dom Bellot lui-même comme le dôme de l’oratoire Saint-Joseph et l’extérieur de l’abbaye Saint-Benoît-du-Lac. Les disciples du moine, dont Edgar Courchesne et Adrien Dufresne, contribuent toutefois davantage à sa diffusion. Le style Dom Bellot se caractérise par un système de proportions rigoureux et par le plein rendement de chaque matériau employé avec une logique impeccable et une puissante originalité. Lors de la conception d’un bâtiment, les matériaux forment à la fois la structure et le décor. Aucune ornementation n’est ajoutée à la construction dont les formes ainsi que les motifs et la polychromie sont déjà d'une grande beauté. La brique est par ailleurs le matériau par excellence de cette architecture, car elle joue un rôle à la fois structural et ornemental. Elle est utilisée afin de créer des arcs paraboliques et tracer des nervures de voûtes tandis que son agencement fantaisiste, avec différentes couleurs, reproduit des motifs géométriques et des jeux de polychromie. Cette mise en valeur suffit, avec l'emploi de la lumière, à orner l’extérieur et l'intérieur des bâtiments. Autre matériau privilégié lors de la construction, le béton se prête à la formation de l’arc polygonal, ce qui permet de réduire la poussée des charges et d’augmenter la résistance de la structure.