COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Influences modernes (1940-1980)

Les influences modernes commencent à se manifester dès le tournant du XXe siècle. Les références au passé sont peu à peu mises de côté pour en arriver à une architecture en rupture avec la tradition. Les nouvelles possibilités techniques, entre autres amenées par la production en série, permettent de construire des bâtiments en utilisant des matériaux tels que l’acier, l'aluminium, le béton et le verre. Les influences modernes, venues d’Europe et ensuite des États-Unis, apparaissent principalement au Québec après la Seconde Guerre mondiale. Les transformations sociales amenées par la Révolution tranquille, l’accès à la propriété privée lié à l’individualisme, l’étalement urbain avec le développement de la banlieue ainsi que la planification du territoire associée aux schémas d’aménagement des villes sont parmi les premiers phénomènes qui conduisent au renouvellement du vocabulaire architectural. Née à la fois du mouvement moderne européen et de l'architecture rationaliste américaine, l'architecture moderne est complètement coupée du passé. Elle se développe surtout au Québec après la Seconde Guerre mondiale, à l’aide de procédés de construction tels que la standardisation et la préfabrication. Bien qu’elle se retrouve sur l’ensemble du territoire de la ville de Québec, elle marque plus particulièrement la construction d’édifices institutionnels, le développement en périphérie des tissus urbains anciens et la croissance suburbaine. L’architecture moderne se caractérise par l’emploi de matériaux industriels qui témoigne des avancés techniques comme l’accélération du coulage du béton et l’augmentation de la résistance des structures en acier ou en béton armé. Elle peut aussi faire référence au savoir-faire nouveau comme l’installation de murs rideaux et la construction sur pilotis. Les bâtiments modernes présentent donc des formes diverses et variées qui laissent une grande place à l’expérimentation, des volumes simples et librement disposés dans l’espace, en plus d’une absence d’ornementation permettant de mettre en valeur les matériaux utilisés.