Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Modernisme

Le modernisme ou mouvement moderne peut être vu comme l’aboutissement des révolutions sociales et politiques dynamisé depuis la Première Guerre mondiale, ou encore comme une résultante du développement technique qui a contribué à la révolution industrielle. Cette volonté de changement et cette remise en question naissent en réaction à l’architecture historiciste et au style Beaux-Arts. Le renouvellement du langage architectural emprunte ainsi une démarche technique et fonctionnaliste où les formes géométriques pures sont libérées du passé. Le modernisme fait sa marque en Europe au cours années 1920, aux États-Unis durant les années 1930 et finalement, au Québec entre les années 1930 et 1950. Bien qu’associé à l’architecture résidentielle de la ville de Québec à ses débuts, il représente en fait l’apparition des premières constructions modernes sur son territoire. Les bâtiments issus du modernisme misent sur l’horizontalité ainsi que sur la définition et l’agencement des volumes. Ces derniers expriment clairement la fonction ou le programme de l’édifice, soit la distribution des espaces intérieurs. L’emploi de techniques de construction et de matériaux nouveaux résulte en une composition dépouillée qui présente généralement des toits plats, des façades aux surfaces lisses et uniformes, d’abondantes ouvertures, des fenêtres en coin et en bandeau, de même que des jeux de plans verticaux et horizontaux. Aucune ornementation superflue n'est par ailleurs ajoutée afin d'apprécier l'expressivité des matériaux. En architecture résidentielle, le garage fait souvent partie intégrante de la maison.