Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2018 / Les 80 ans du Stade municipal

Patrimoine

Les 80 ans du Stade municipal

6 septembre 2018 (11 votes )

Texte de David Tremblay

Il y a 80 ans, le Stade municipal de Québec voyait le jour. C’est le premier ministre du Québec de l’époque, Maurice Duplessis, grand amateur de baseball, qui avait décidé d’octroyer les fonds pour la construction d’un stade. Le tout se fait dans le cadre d’un programme d’aide aux chômeurs, un type de programme assez répandu en Amérique du Nord pendant la Crise économique des années 1930. C’est ainsi que, au printemps et à l’été 1938, trois équipes de 300 travailleurs, réparties sur 24 heures, se mettent à l’œuvre. Le nouvel équipement sportif de la ville de Québec est inauguré en mai de l’année suivante.

Au fil de son histoire, le Stade municipal accueille plusieurs équipes de baseball de Québec notamment les Braves et les Indiens dans les années 1950 et 1960. Il y a aura ensuite les Carnavals et les Métros de Québec dans les années 1970, une filiale des Expos de Montréal, première équipe canadienne à évoluer dans le baseball majeur. Les amateurs de Québec peuvent ainsi voir évoluer deux futurs membres du temple de la renommée du baseball, Gary Carter et Andre Dawson.

Au début des années 1990, sans véritable locataire depuis un bon moment, le stade municipal est en mauvais état et une démolition est envisagée. Un groupe de citoyens, nommé le Comité de relance du stade, organise alors des corvées de nettoyage et de peinture de l’édifice, ce qui finit par convaincre la Ville d’investir dans sa rénovation.

Depuis 20 ans, le stade rénové vibre au rythme des Capitales de Québec, une équipe de la ligue Can-Am, une ligue de baseball professionnelle mineure. L’équipe connaît de nombreux succès, comme en témoignent ses sept championnats en 20 ans d’existence. En outre, le stade est désormais considéré par certains comme l’un des beaux bâtiments du baseball professionnel mineur. En 2017, sa gestion est confiée à l’organisme sans but lucratif Complexe de baseball Victoria. Il prend le nom de Stade Canac et est désormais également utilisé en hiver, grâce à l’installation d’un dôme hivernal.

Sources : Papillon, Daniel. En lieu sûr… un stade pour la capitale. Commission de la capitale nationale du Québec et Ville de Québec, 2013. 

Retour