Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2018 / Cartes postales de France

Patrimoine

Cartes postales de France

15 mars 2018 (9 votes )

Texte de David Tremblay, archiviste.

Le travail aux archives de la ville de Québec nous apporte à l’occasion des histoires plutôt insolites. En voici une que nous avions envie de partager avec vous.
Il y a quelques mois, nous recevions une lettre de Madame Michelle Erbeia-Rey qui réside à Annemasse en France, une petite localité située à deux pas de Genève et de la frontière suisse. Pourquoi nous écrit-elle?

Elle nous transmet, en plus de son billet, quatre cartes postales montrant la ville de Québec. Datées du 21 août 1946, elles furent envoyées à sa mère, Yvonne Lagarde, par une amie américaine, Dorothy Briscoe, domiciliée à Colombus en Ohio. Sur ces quatre cartes postales, Mme Briscoe raconte en détail à son amie le plaisir qu’elle a à découvrir la ville de Québec en ce mois d’août 1946, qu’elle qualifie de « vieille ville française », dont le Château Frontenac où elle séjourne. Sur l’une des cartes postales, elle indique l’emplacement de sa chambre au prestigieux hôtel. À quand remonte l’amitié entre ces deux femmes, que rien au départ ne destinait à se connaître?

Au déclenchement de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la famille de Mme Briscoe, en voyage à Grasse dans le sud de la France, s’est retrouvée « prisonnière », contrainte de rester dans ce pays pour la durée du conflit. Il s’avère que Mme Lagarde, élève du grand pianiste français Alfred Cortot, a enseigné le piano à Mme Briscoe pendant le séjour forcé de cette dernière et de sa famille en France. Après le départ de Mme Briscoe vers les États-Unis, une fois la Première Guerre mondiale terminée, elles ne seraient jamais revues, mais sont restées en contact pendant de nombreuses années, comme en témoigne cette correspondance qui a finalement abouti aux Archives de la Ville de Québec !

Retour